SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT
Sfmag No122
118

11
F
é
v
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINÉ   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   sfm   CINÉ-VIDÉOS
Encyclopédie de l'Imaginaire, 18 000 articles
Voir 103 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
  Sommaire - Sciences -  Alcool méthylique dans l’espace

Article pr c dent :
Vénus express arrive mardi 11 avril

Alcool méthylique dans l’espace


Warning: Undefined variable $article_prec in /home/sfmag/www/ecrire/public/evaluer_page.php(52) : eval()'d code on line 2020

Article suivant :
Darwin : cqfd !


Un nuage d’alcool de 463 milliards de kilomètres de large

Des astronomes britanniques ont annoncé avoir découvert dans l’espace profond de la Voie lactée un nuage d’alcool de 463 milliards de kilomètres de large, qui pourrait donner de précieuses indications sur la manière dont se forment les étoiles géantes.

Ce vaste nuage, en forme d’arche, est composé d’alcool méthylique (ou méthanol), le plus simple de tous les alcools. Aussi appelé esprit de bois, ce cousin de l’éthanol est extrêmement toxique pour l’homme et son ingestion peut provoquer des cécités irréversibles, voire le coma et la mort.

Le nuage a été repéré dans une zone de notre galaxie, la Voie lactée, où se forment actuellement de nouvelles étoiles sous l’effet de l’effondrement gravitationnel d’immenses concentrations de gaz et de poussières, ont indiqué les astronomes de l’observatoire de Jodrell Bank dans un communiqué mardi.

L’alcool méthylique avait été détecté pour la première fois en 2004 dans l’un des nuages en forme de disque qui se forment autour des étoiles naissantes. La découverte avait généré un intense débat entre astrophysiciens qui tenaient jusqu’ici pour acquis que l’espace ne permettait pas la formation de molécules organiques complexes. Celles-ci, faisait-on valoir, serait immanquablement détruites par les radiations ultraviolettes et les conditions extrêmes régnant dans l’espace.

Quelque 130 molécules organiques ont été identifiées jusqu’ici dans l’espace, renforçant les arguments des scientifiques qui plaident que la vie sur Terre serait originellement venue de l’espace.

Sur notre planète, le méthanol est produit par le métabolisme de bactéries anaérobiques (n’ayant pas besoin d’oxygène).




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com