SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  Mario Bava par Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele

Article précédent :
Semiosis de Sue Burke

Mario Bava par Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele

Article suivant :
Le Rituel d’Adam Nevill



MARIO BAVA
Le magicien des couleurs
Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele
Lobster Films

Voici la 4e de couverture

Insaisissable, Mario Bava ?
Sûrement pas !
Et pourtant ... Le réalisateur italien, d’une famille de cinéma à l’instar de Sergio Leone, a exploré tant de genres et de styles qu’on aurait pu se perdre dans la variété de ses oeuvres du cinéma populaire des années soixante et soixante-dix. Il n’en est rien. À chaque film, l’oeil est attisé par des silos teintés et des flashes d’une maîtrise à couper le souffle : son cinéma est un cinéma de désir(s). De l’épouvante gothique au giallo-dont il fut l’inventeur sur grand écran - en passant par le péplum teinté de fantastique, le polar, la bande dessinée pop ou le slasher, l’oeuvre du cinéaste est cohérente. Il provoque la convoitise de ses films grâce à une esthétique particulière conçue pour noyer les sens dont, en premier lieu, le regard. Il enferme ainsi le spectateur dans une réalité autre, alternative, à travers le travestissement du réel accepté comme un pacte qui nous lie au réalisateur. Cet essai propose pour la première fois un voyage au coeur de la plastique des sens de Mario Bava, le magicien des couleurs.

Feuilletage

SUPERBE TITRE ! Comme il correspond bien à l’oeuvre de Mario Bava. Je vous recommande ce merveilleux livre, si bien écrit, si bien argumenté avec les mots qu’il faut pour le dire ! Et ce n’est pas peu dire concernant l’art cinématographique de Mario Bava, et même de la famille Bava, puisque son fils Lamberto a été l’assistant de son père pour presque tous ses films... Je n’en dis pas plus : vite ! achetez le livre !

Alain Pelosato