SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  Infos -  Film "Le Voyage fantastique" à la cité de la musique (10 mai 2011 20 H)

Article précédent :
"Avengers" : premier tour de manivelle

Film "Le Voyage fantastique" à la cité de la musique (10 mai 2011 20 H)

Article suivant :
Elizabeth Taylor est morte


Dans le cadre du cycle « La science-fiction »
du 7 au 21 mai 2011
Ciné-mix
Le Voyage fantastique
Musique live de Jeff Mills
Film de Richard Fleischer
Mardi 10 mai 2011 à 20h

« Quand la Cité de la musique m’a m’invité à participer au cycle « La sciencefiction
 », la première chose qui m’est venue à l’esprit était que je devais proposer un
projet qui parle à tout le monde. Je ne voulais pas faire quelque chose qui
n’intéresse que le public amateur de science-fiction, je voulais élargir le propos à
d’autres sensibilités. La vie et ses mystères semblait alors être le thème le plus
approprié et le film « Le Voyage fantastique » (1966) de Richard Fleischer l’aborde
mieux que tout autre. C’est pour moi la tentative cinématographique la plus
concluante pour expliquer la complexité des aspects physiques et psychologiques de
l’être humain.
Pour ce ciné-mix, je voulais aller encore plus loin et faire en sorte que le public qui
entre dans la salle ait la sensation d’entrer dans un corps humain comme les
personnages du film, dans une nouvelle expédition en quelque sorte...
La musique que j’ai composée pour accompagner cette expérience tente de
reproduire les sons qui seraient perçus de l’intérieur d’un corps humain constitué à
95 % d’eau. J’ai donc travaillé avec une palette de sons inhabituelle, c’est le moins
qu’on puisse dire... Ainsi, pour me rendre compte de ce que pourrait entendre un
embryon humain dans le ventre de sa mère, je me suis aventuré à la piscine la plus
proche pour expérimenter la sensation que ça pourrait être.
Ce ne sera pas une simple séance de cinéma comme cela aurait pu être... »
Jeff Mills

Tarif : 30€ - 25€
Réservations : 01 44 84 44 84 ou www.cite-musique.fr

Le film de Richard Fleischer Le Voyage
fantastique
(1966) occupe une place à part
dans l’histoire de la science-fiction au cinéma.
Car l’épopée qu’il relate ne conduit vers aucune
autre planète que la nôtre, et ce ne sont pas
non plus des envahisseurs venus de l’espace
qui débarquent ici-bas : sur fond de guerre
froide, le voyage en question emmène une
équipe de scientifiques à l’intérieur du corps
humain, à bord du Proteus, un sous-marin
miniaturisé qui traversera les zones de
turbulence du coeur ou de l’oreille interne et
devra éviter la réaction du système immunitaire
de son hôte plongé dans le coma.
Pour ce film mémorable novélisé par Isaac Asimov, Jeff Mills, le pionnier de la
techno, réalise en direct une bande originale inédite.
Jeff Mills est considéré comme l’un des
DJ et producteurs de musique techno
les plus inventifs au monde, et une
figure majeure de la techno de Detroit,
où il a débuté sa carrière de DJ en 1984
sur une radio locale. Il est le créateur
avec Mad Mike Banks du collectif
Underground Resistance, qui devient
une référence dans la sphère électro.
En 1992 à Chicago, il crée son propre
label, Axis, qui lui permet de conserver
son indépendance artistique et de
produire ses propres compositions électroniques inspirées de la science-fiction. Mais
sa carrière artistique dépasse les limites de la techno ; depuis plus de dix ans, il
mélange les genres et multiplie les collaborations avec de nombreux artistes
contemporains. Il travaille dès 2000 sur la fusion de l’image et du son et présente au
Centre Pompidou sa bande-son inédite du film muet Metropolis de Fritz Lang.
L’année suivante, il crée Mono, une installation inspirée du film de Stanley Kubrick,
2001, l’Odyssée de l’espace. En 2004, il produit le DVD Exhibitionnist qui présente
plusieurs sets de DJ filmés sous différents angles (de face, du dessus, de côté). En
2008, il présente au Centre Pompidou l’installation Critical Arrangements dans le
cadre de l’exposition Le Futurisme à Paris : une avant-garde explosive. En décembre
2008, il présente une performance visuelle et sonore intitulée The Trip au Grand
Palais, en ouverture de l’événement « Dans la nuit, des images ». En 2009, la
Cinémathèque française lui propose une collaboration autour du film muet The Cheat
(Forfaiture) de Cecil B.DeMille, avant de l’inviter à se confronter à l’univers
d’Eisenstein (Octobre) l’année suivante.
Plus d’information sur www.axisrecords.com





Retour au sommaire des infos ciné