SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Jean-Jacques Dzialowski


Interview de Jean-Jacques Dzialowski
Par Damien Dhondt

Dernier ajout : samedi 27 juin 2009

"Jean-Jacques Dzialowski"

Interview de Jean-Jacques Dzialowski
Par Damien Dhondt

Votre premier travail a t’il été pour les USA ou la France ?
Je crois que le premier travail que j’ai fait c’était pour Semic avec Homicron. Il s’agissait de comics à la française. C’est-à-dire le Semicverse avec les moyens du bord. L’éditeur franco-belge a publié des formats de périodiques. C’était de la vraie création. Mais la structure n’était pas là.

Comment s’est passée la collaboration avec Jean-Marc Lofficier ?
On s’est croisé deux fois. Il était installé aux Etats-Unis à l’époque. La première fois que j’ai eu un script entre les mains, c’était intimidant. Mon travail était truffé d’erreurs. Mais cela m’a permis d’apprendre.
Ensuite est venu mon travail pour DC Comics. Je lis des comics depuis que je suis gamin et à un moment j’ai essayé d’envoyer des choses directement chez les Américains. Cela a bien fonctionné dans un premier temps...et puis moins bien dans un deuxième temps.
Au début de la période DC c’était amusant d’avoir réussi à intégrer de la vraie création au sens régulier des comics. J’ai travaillé avec plusieurs encreurs avec qui cela se passait bien et d’autres moins bien. C’était plaisant de bosser sur des personnages qu’on ne connaît pas forcément. Je n’ai rencontré ni l’éditeur ni les encreurs, seulement les scénaristes. J’aurais aimé avoir un contact avec l’éditeur. Pour Batgirl j’aurais aimé avoir le choix de celui qui devait encrer mon travail. Cela n’a pas été le cas. Au lieu de l’encreur habituel avec qui j’avais réalisé les épisodes de "Prédateurs Nocturnes" l’éditeur voulait placer un pote à lui. C’est très cloisonné. On nous livre le scénario, une planche à remettre à telle date, sans droit de regard pour l’encrage et c’était la surprise.

Pourriez-vous évoquer Common Foe ?
J’ai rencontré Keith Giffens et on s’est bien entendu. Il avait ce projet de film se déroulant durant la seconde guerre mondiale où des Américains et des Allemands se retrouvaient aux prises avec des sortes de vampires monstroïdes. Le scénario du film était élaboré. Le studio a demandé à changer des choses dans le scénario et il a refusé. Donc cela s’est retrouvé en bande dessinée pour Image Comics. Ce n’était pas mon projet idéal. Mais c’était fun avec une bonne équipe sympa. Je préfère cela à travailler sur un projet que j’adore, mais avec des gens imbuvables.

Préférez-vous travailler avec des Français ou des Américains ?
Pour le choix des personnages j’adore tous les super héros comme Batman, mais humainement parlant je préfère bosser avec Bamboo. Avec les Américains on ne possède aucun droit de regard sur les encrages et les couleurs. Il s’agit juste de renvoyer des pages. Ce n’est pas très convivial.

Où en est Groom Lake ?
Les deux albums suivants du deuxième cycle sortent en octobre avec les couvertures qui forment une seule image et je ne peux qu’applaudir les couleurs. Certains personnages du premier cycle reviennent, tandis que la base militaire est en arrière-plan. J’ai passé un moment agréable à travailler sur ce projet avec ce scénariste de génie. J’espère qu’il y aura une suite.

Pour "Les mondes de Lovecraft" pensez-vous que Cthulhu apprécie votre travail ?
Moi je ne suis pas content de mon travail. Je ne suis pas très fan de ce type d’histoire. Mais on me l’a proposé et je n’ai pas dit non.

Et demain ?
Il existe un projet d’une nouvelle série chez Bamboo : Firewall. Deux albums sont prévus. Une organisation française essaie de faire échec à ceux qui utilisent l’informatique pour accomplir de vilaines actions. Les personnages sont super cool et assez rigolos.


BIBLIOGRAPHIE

Semic
- Homicron
- Zembla
- Frank Universal

DC comics
- Detective comics 789 à 794 (scénario A.J. Lieberman)
- Batman : Legends of the Dark Knight 177, 178 (scénario Devin Grayson)
traduits sous le titre Prédateurs nocturnes (Semic)
- Batgirl 48 "Human Resources" (scénario Dylan Horrocks)

Marvel Comics
Thunderbolts 69 (scénario Fabien Nicieza)

Bamboo
Groom Lake (scénario Hervé Richez)

Soleil
Les Mondes de Lovecraft (scénario Patrick Renault)


Retour au sommaire