SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  L’affaire Pelican (The Pelican Brief) - Edition Blu-ray (France)
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"L’affaire Pelican (The Pelican Brief) - Edition Blu-ray (France) "
de Alan J. Pakula
 

Avec Julia Roberts, Denzel Washington, Sam Shepard, John Heard, Tony Goldwyn, William Atherton, Stanley Tucci.
Warner Home Vidéo

Après « Le droit de ruer ? », second Blu-ray d’une adaptation d’un roman de John Grisham, la seconde aussi au cinéma après l’énorme succès de « La firme ». Mais roman comme film, « L’affaire Pélican » ne casse pas trois pattes à un canard (ou à un pélican, wouarf, wouarf, wouarf... Humm, passons...). Grisham à l’époque se contentait « d’originaliser » ses intrigues juridico-policières (avec toujours autant de brio, à l’époque, hein, aujourd’hui, pépère, il rame !) en changeant son héros : un homme pour « La firme », une femme pour « L’affaire pélican » et un gamin pour « Le client » (lequel est bien supérieur tant littérairement que cinématographiquement à « L’affaire pélican »... C’est celui-ci qui aurait dû être le second Blu-ray d’une adaptation d’un Grisham avec « Le droit de tuer ? », du moins chez Warner... On attend « La firme » et « L’idéaliste » chez Paramount, « L’héritage de la haine » chez Universal...). Cinématographiquement, on espérait beaucoup de « L’affaire pélican » avec Alan J. Pakula derrière la caméra. Pakula, c’est l’orfèvre de « Klute » (surtout « Klute »), « Les hommes du président » et « Le souffle de la tempête » (excellent western réaliste avec Jane Fonda, Jason Robards et James Caan). Bon. Ses derniers films, ce sont « Le choix de Sophie » (d’un ennui mortel pour rester poli...), l’abominable et exécrable « Dream lover », « Jeux d’adultes » et en tout dernier, le caricatural et mauvais « Ennemis rapprochés ». Et juste avant, « L’affaire pélican ».
Suite à la mort de deux juges de la cour suprême américaine, une étudiante en droit découvre un complot à échelle nationale liée à ces décès orchestrés dans l’ombre. Se sentant menacée (son professeur périt dans l’explosion de sa voiture à elle, hein, si ça c’est pas bizarre...), elle se rapproche d’un journaliste surdoué du Washington Post. Ensemble, ils vont tenter de découvrir qui tire les ficelles, et jusqu’à quel point l’instigateur est prêt à aller pour protéger ses sinistres desseins...
Et tout cela sur un tempo très plan-plan signé donc Alan J. Pakula, lequel a écrit une adaptation basique, conventionnelle, jouée par des têtes d’affiche qui ont du mal à rentrer dans leur rôle respectif. Pourtant, la première fois, « L’affaire pélican » avait plus séduit que « La firme ». Quelques mois plus tard, on se rendait compte de l’erreur : il y en a un qui est une adaptation du bouquin (« La firme »), l’autre qui n’est juste qu’une mise en images du roman. De plus, le journaliste Gray Grantham est ici noir (Denzel Washington) et ne se permet jamais d’aller un peu plus loin avec la « jeune » étudiante qu’est Julia Roberts (elle avait 26 ans à l’époque, ça le fait limite...), alors qu’une telle situation rapproche souvent deux êtres (surtout en fuite et pourchassés par des tueurs !), tout cela pour ne pas froisser un certain public. Et de ce scénario des plus ternes, Alan J. Pakula arrive rarement à transcender son matériel, alors qu’un Joel Schumacher (pourtant pas un surdoué non plus !) y parvint d’abord avec « Le client » et ensuite avec le plutôt réussi « Le droit de tuer ? ». Heureusement, l’édition Blu-ray compense avec une copie simplement magnifique. Et dépourvue de bonus. Un film à recommander donc aux fans des adaptations des romans de Grisham qui détestent les bonus sur tout support DVD, ce qui doit exister ! Maintenant, on attend de pied ferme « La firme » et « L’héritage de la haine ». Et aussi « Le client », voilà, et si en plus, les copies sont du niveau qualitatif de celles-ci, ce sera parfait !

Note film : 4/10
Blu-ray : copie magnifique, format d’origine 2.41, image 16/9ème comp. 4/3 - Bonus : 0/10 : une bande-annonce qui ne justifie même pas un « 1 / 10 » !

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire