SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Sciences -  Exoplanète encore

Article précédent :
Nébuleuse à double hélice

Exoplanète encore

Article suivant :
Mars reconnaissance orbiter arrivée en orbite autour de Mars


Des astronomes ont découvert une ‘’super-Terre’’ en orbite autour d’une étoile, une naine rouge, située à 9.000 années lumière de notre Terre. La masse de cette nouvelle exoplanète équivaut à environ 13 fois celle de la Terre et elle est au moins deux fois et demi plus éloignée de son étoile que la Terre du Soleil. Cette ‘’super-Terre’’ serait un mélange de roches et de glace, un monde où la température n’excéderait pas -200°C.

Fin janvier une autre équipe annonçait la découverte d’une exoplanète aux caractéristiques similaires (lire ci-contre). Toutes deux ont été repérées grâce à l’effet de microlentille gravitationnelle dans le cadre du projet OGLE. Lorsqu’une étoile dite ‘’lentille’’ passe devant une étoile ‘’source’’, la gravité de la première amplifie le signal lumineux de la seconde. La présence d’une planète autour de la ‘’lentille’’ produit des modifications de ce signal amplifié qui peuvent être détectées.

Les analyses menées par l’équipe d’Andrew Gould (Université de l’Ohio) ont écarté la présence de planètes de type Jupiter autour de la naine rouge. La ‘’super-Terre’’ se trouverait donc dans un système arrivé ‘’à court de gaz’’, explique Scott Gaudi, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics. Les étoiles de faible masse auraient des disques protoplanétaires moins massifs, offrant moins de matériel pour la formation des planètes. Ce type d’étoile étant majoritaire dans la Voie lactée, il est probable que les ‘’super-Terres’’ soient plus nombreuses que les géantes gazeuses, suggèrent les chercheurs.




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com