SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Sciences -  10e planète ?


Article précédent :
Cratère de glace sur Mars

10e planète ?

Article suivant :
Forum Sfmag : inscrivez-vous !


Une équipe d’astronomes américains a affirmé avoir découvert une "dixième planète du système solaire" gravitant à 15 milliards de kilomètres de la Terre.

Provisoirement baptisée 2003-UB313, la "planète" "est l’objet le plus éloigné jamais découvert à graviter autour du soleil", a affirmé l’astronome Michael Brown lors d’une conférence de presse.

Selon lui, cet objet est "situé à 97 unités astronomiques (14,4 milliards de kilomètres) de la Terre" et "une fois et demie" plus grand que Pluton, mais aussi deux à trois fois plus éloigné du soleil que la neuvième planète.

M. Brown a reconnu que qualifier de "planète" ce corps, apparemment composé de roches et de glace de méthane tout comme Pluton, pouvait prêter à une controverse entre spécialistes, mais affirmé que si 2003-UB313 n’était pas une planète, Pluton n’en était pas une non plus.

La nouvelle "planète", pour laquelle un nom non encore dévoilé a été proposé à l’Union astronomique internationale, n’a été découverte que le 8 janvier dernier dans la zone appelée "ceinture de Kuiper", en réexaminant des photos prises depuis l’observatoire du mont Palomar le 21 octobre 2003.

Ces sept derniers mois, les trois astronomes ont épluché les données pour essayer de déterminer la taille du corps et la nature de son mouvement, en analysant la réfraction de la lumière du soleil, ce qui permet déjà d’affirmer qu’elle est au moins aussi grande que Pluton.

En outre, l’objet céleste devrait faire moins de 3.000 kilomètres de diamètre, puisqu’il n’a pas été détecté par le télescope Spitzer de la Nasa, dont c’est la limite inférieure.

"Je dirais qu’il fait à peu près une fois et demie la taille de Pluton", a affirmé M. Brown. Pluton a un diamètre équatorial de 2.302 km.

La planète n’avait pas été remarquée auparavant parce que son orbite se trouve à 45 degrés du plan de l’écliptique, au contraire des autres planètes dont la plupart sont très proches de ce plan.

Selon M. Brown, les astronomes amateurs pourraient être en mesure de voir la planète, qui ressemble beaucoup à Pluton, très tôt le matin ou tard le soir, dans la constellation de Cetus.

Recueilli par Alain Pelosato




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com