SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT
Sfmag No123
118

30
M
a
i
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINÉ   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   sfm   CINÉ-VIDÉOS
Encyclopédie de l'Imaginaire, 18 000 articles
Pour voir le programme du No en cours cliquez sur l'image
Sommaire - BD -  Gotham City : Année Un


"Gotham City : Année Un " de Tom King & Phil Hester


– Gotham a sombré bien avant que tu existes.

1961, le détective privé Slam Bradley reçoit une nouvelle cliente qui lui remet une lettre. Bradley doit servir de messager à la famille Wayne. Perplexe, Bradley demande à son associé de suivre l’énigmatique jeune femme pendant qu’il se rend au manoir Wayne. Il y est accueilli par deux anciens collègues du temps de son séjour dans la police. Reconvertis dans la sécurité privée, ils manifestent une certaine hostilité. Il est vrai que la lettre se révèle être une demande de rançon. Helen Wayne, la « princesse de Gotham », a été enlevée. Pour récupérer le bébé, la rançon devra être versée par Bradley en personne.
De retour au bureau, Slam Bradley apprend que son associé a été retrouvé mort, tué par une arme lui appartenant. Cela lui vaut une arrestation et un tabassage. Alors que le sang de Bradley s’écoule sur le sol le commissaire fait un éloge de la police de Gotham. Les six meurtres de l’année ont été tous résolus grâce à sa supervision. Il est évident que le coupable du septième meurtre ne sera pas relâché.
Associant la mythologie de Gotham au thème du roman noir, cette histoire réactualise le personnage de Sam Bradley (1).
Il devient un personnage emblématique du Batverse, car il va être involontairement lié à une tragédie et à la métamorphose de Gotham. Le faible taux de criminalité surprend. Qu’a -t-il pu arriver à la ville ? L’enquête et les bastons vont nous faire découvrir une atmosphère des plus sombre qui ne demande qu’à exploser et à faire de Gotham l’enfer qu’il est aujourd’hui.
Parfaitement maîtrisé, le récit se permet une allusion avec l’usine chimique où bien plus tard un dénommé Jack Napier fera une chute dans une cuve de produits chimiques, devenant ainsi le Joker. Tout est lié. Nous avons même droit à une surprise généalogique. Dommage que le scénariste n’ait pas osé aller plus loin. Mais après tout, on peut se demander si Thomas Wayne est bien un enfant légitime.

(1) créé en 1937 par Jerry Siegel et Joe Shuster (le dynamique duo créateur de Superman). D’ailleurs à la fin de l’album, on voit Bradley porter des lunettes, ce qui lui procure un look « Clark Kent ».

Damien Dhondt

Scénario : Tom King, Dessin : Phil Hester, Encrage : Eric Gapstur, Couleur : Jordie Bellaire, Postface : Yann Graf, Dessins annexes : David Marquez, Ryan Sook, Greg Smallwood, Mikel Janin, Tony Harris & Tony Shasteen, Couverture : Jorge Molina _ Gotham City : Année Un _ Gotham City : Year One # 1-6 , Traduction : Jérôme Wick, Lettrage : Scibjit, Adaptation graphhique : Cécile Rivat _ Edition : Urban Comics, collection DC Deluxe _ octobre 2023 _ Inédit, grand format, 208 pages couleurs _ 19,91 euros




Retour au sommaire