SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT
Sfmag No123
118

30
M
a
i
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINÉ   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   sfm   CINÉ-VIDÉOS
Encyclopédie de l'Imaginaire, 18 000 articles
Pour voir le programme du No en cours cliquez sur l'image
Voir 103 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
  Sommaire - DVD -  G - L -  La Peau sur les os
"La Peau sur les os"
de Tom Holland et Stephen King (1996)
Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato, grand format 15x23, 700 pages) :
123 ans de cinéma fantastique et de SF - essais et données pour une histoire du cinéma fantastique - 1895-2019
 

La Peau sur les os
Tom Holland et Stephen King (1996)

J’aime beaucoup l’écrivain Stephen King, la série des « La Tour sombre » est superbe, avec Clint Eastwood dans le rôle principal (non… je plaisante… mais il y a quand même de cela), j’ai lu presque tous ses romans, mais celui qui est adapté dans ce film : cette histoire de type qui maigrit, ne m’avait pas emballé… Mais comme on m’a envoyé le DVD, je l’ai regardé et je ne regrette rien…

Un type obèse se pèse dans la salle de bain. Et ensuite, il ment à sa femme sur le poids qu’il pèse. [Je suis dans l’angoisse du rédacteur qui craint de ne pas savoir quoi dire sur ce film qui raconte cette histoire de Stephen King…] Avec S. King on apprend plein de trucs sur le mode de vie américain. Ce sera encore le cas. On voit bien que le personnage principal, un avocat, est un faux gros ; le maquillage et les renforts sont perceptibles. Il est fasciné par une (très) belle Gitane au cul bien rebondi.

Stephen King joue un petit rôle : celui d’un pharmacien qui va d’ailleurs témoigner au procès du gros qui maigrit, car il a renversé une Gitane alors que sa femme lui taille une pipe pendant qu’il conduisait. Le thème du type qui fait ce qu’il peut avec ce qu’il a et il a peu est un thème récurrent de S. King. Du coup Billy Halleck, c’est son nom, subit une malédiction de la part du père de la victime. Alors il maigrit. Mais de fait, ce fait est accessoire, car ce qui est décrit, ce sont les actes délictueux, les tromperies et les horreurs, commis par les uns et les autres. Et, en fait, Billy sera l’instrument de la justice, allons, plutôt de la vengeance de la justice.

Donc notre héros maigrit et il mange de plus en plus. C’est dégoûtant toute cette bouffe…

Alain Pelosato

La bande-annonce du film : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=61642.html

_
_
_
_
_

Préférer la version en deux volumes reliés revue et corrigée en 2022


www.amazon.fr/dp/B0BDXFB9LS

000


www.amazon.fr/dp/2915512760


Et la deuxième partie qui rassemble
les deux précédents (125 + 126) et toutes les nouveautés :


www.sfmag.net/spip.php ?article16233



Retour au sommaire