SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  Philip K. Dick : "Ô nation sans pudeur"


Article précédent :
Les Trois Souhaits Petit guide à trimbaler de Philip K. Dick

Philip K. Dick : "Ô nation sans pudeur"

Article suivant :
Paolo Bacigalupi : "Les Cités englouties"



Communiqué de l’éditeur :

1949. La République populaire de Chine tout juste proclamée, invite les compagnies étrangères installées sur son territoire à plier bagage. Trois américains choisis au hasard par leur employeur, Verne Tildon, Barbara Mahler et Carl Fitter, demeurent sur place pour remettre officiellement les clés du complexe industriel déserté à ses nouveaux propriétaires. Commencent alors pour eux des vacances improvisées, que le soleil écrasant et l’oisiveté ont tôt fait de transformer en huis clos étouffant où les cœurs et les tempéraments s’échauffent.

Premier roman, inédit à ce jour en France, de l’auteur de Blade Runner ou du Maître du Haut Château, Ô nation sans pudeur marque le coup d’essai d’un des plus étonnants écrivains du vingtième siècle. S’y dessinent déjà les thèmes et les archétypes qui l’obsèderont toute sa vie durant : la Fille aux cheveux noirs, l’interrogation du réel, le deux ex machina...

Ô nation sans pudeur , de Philip K. Dick (Gather Yourselves Together, 2010), traduit de l’anglais par Hélène Collon, J’ai lu, 2012, 420 pages, 16,90 euros.

Hervé Lagoguey

Chronique dans SF Mag 83