SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  6 000 T2

"6 000 T2 " de Nokuto Koike

Ce diable sorti des ténèbres et engendré par le désespoir absolu est-il retourné en enfer ?

Kengo Kadokura et Mwa Kusakabe ont découvert un survivant. Il a été laissé sur place à 6 000 mètres de profondeur depuis trois ans. Sa survie dans le froid et l’obscurité constituent une énigme.
Cependant, les responsables de la station sous-marine décident de tenir son existence secrète pour éviter l’aggravation des problèmes psychologiques qui affectent le personnel. De toute façon, l’ascenseur étant hors service, il est impossible d’évacuer cet homme vers la surface... ainsi d’ailleurs que toutes les personnes qui travaillent au fond de la mer.
Le reclus évoque l’émergence d’une religion chez les rescapés. De ce fait, "un dieu cruel surgi des temps anciens » se serait manifesté.
Refusant cette explication, l’ingénieure Kusakabe cherche à comprendre quels seraient les problèmes techniques responsables de la catastrophe d’il y a 3 ans.
Cependant Kengo, plus sensible au discours du survivant et ayant déjà aperçu des choses étranges dans l’obscurité de la station, envisage la possibilité du surnaturel...
C’est alors que les alarmes des détecteurs de mouvement se manifestent...
Entre informations fragmentaires et révélations les responsables et les sans-grades s’efforcent de trouver une solution dans un but collectif, mais le plus souvent individuel.
Gérant au mieux les oppositions dans le scénario et l’obscurité dans le dessin le mangaka contribue efficacement à créer une atmosphère angoissante.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Nokuto Koike _ 6 000 T2 _ Traduction : Ryoko Akiyama, Adaptation graphique : studio Charon _ Edition Komikku _ avril 2015 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 176 pages _ 7,90 euros



Retour au sommaire