SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  Roland C. Wagner est décédé le 5 août 2012


Article précédent :
"Les Bâtisseurs de Hradr-Amn" vient de paraître

Roland C. Wagner est décédé le 5 août 2012

Article suivant :
Ray Bradbury est mort



"Roland C. Wagner était bien emmerdé. Il avait beau balancer des chapelets entiers de grenades et mitrailler les alentours, aucun collectionneur n’avait été touché jusque-là."
(cycle du fandom d’un certain Richard Wolfram)

Avant de repousser des hordes de collectionneurs d’ouvrages de SF dans la France post-apocalyptique Roland C. Wagner nous a révélé l’existence de la psychosphère. Cette émanation de l’inconscient collectif de l’humanité ( cf. la lecture des oeuvres complètes de Carl Gustav Jung pour plus d’explication) est entré en contact avec notre continuum engendrant la "grande terreur primitive" ( prévue pour le 23 mai 2013) et une accalmie des activités belliqueuses de l’humanité.

C’est dans ce contexte que travaille "Temple Sacré de l’Aube Radieuse" (alias Tem). Ce détective-privé non-violent et végétarien dispose du talent de "transparence" qui le rend difficile à remarquer. Aussi on l’oublie facilement ( c’est aussi le cas de ses clients qui oublient qu’ils doivent le payer). Ses aventures sont relatées dans "Les futurs mystères de Paris" (allusion aux Mystères de Paris d’Eugène Sue et aux Nouveaux mystères de Paris de Léo Malet).

Outre cette vaste saga (14 romans et 12 nouvelles) Roland C. Wagner s’est également intéressé aux uchronies. Après un Lovecraft uchronique, il nous a présenté l’assassinat du général De Gaulle en 1960 et l’invasion de la planète Mars par les troupes de George Walker Bush.

Dans des univers futuristes ou divergents Roland C. Wagner a développé des histoires d’une grande richesse tant par le contexte que par des personnages originaux. Ceux-ci apportent des touches de chaos lorsque l’univers dans lequel ils évoluent est trop stable.
L’oeuvre de Roland C. Wagner ( tout comme celle de Richard Wolfram, de Red Deff, de Paul Geeron et d’Henriette de la Sarthe) a touché le thriller, le space-opéra et la science-fiction pure (mais affectée d’un certain délire artiste). Car Roland C. Wagner était un artiste. La création artistique est peut-être d’origine génétique. Son père n’était-il pas originaire de Leipzig, tout comme le compositeur Richard Wagner ?

Damien Dhondt