SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Bienvenue dans la Jungle


"Bienvenue dans la Jungle" de Peter Berg

13 Fantômes

13 Fantômes

13 Fantômes

13 Fantômes

13 Fantômes
 

Bienvenue dans la Jungle de Peter Berg


Sortie le 24 mars 2004


Avec : The Rock (Beck), Seann William Scott (Travis), Rosario Dawson (Mariana), Christopher Walken (Hatcher), Ewen Bremner (Declan), Jon Gries (Harvey), William Lucking (Walker), Ernie Reyes Jr. (Manito)


" Bienvenue dans le jungle " est le premier opus d’un renouveau annoncé par le départ en politique du sieur Schwarzy. Ce dernier, fait d’ailleurs une apparition en début d’histoire, en guise de clin d’œil.


Le créneau " buddy-muscle movie " était principalement occupé jusqu’à ce jour par Arnold, Sylvester et quelques autres moins fortunés. The Rock qu’on a découvert au cinéma avec l’inénarrable " Le Roi Scorpion " creuse son trou d’une manière clairvoyante dans un style qu’il renouvelle en le rendant plus humain, plus intelligent et moins primaire.


Premièrement, il a perdu du poids. Cela fait toujours de lui une grosse baraque, mais plus réaliste avec un corps plus harmonieux que ces prédécesseurs. Ensuite étant catcheur, les scènes de combat sont largement supérieures à tout ce qu’on a pu voir auparavant. De plus, le chorégraphe des dites scènes a été particulièrement innovant et la caméra s’attarde bien sur les visages pour nous montrer que ce n’est ni un trucage numérique ni un cascadeur qui s’exécute. Au final ça donne un résultat réjouissant et vivifiant. Qu’en est-il de l’histoire ? Un mélange de Indiana Jones, d’un documentaire sur les chercheurs d’or au Brésil, et surtout, surtout : pas de romance inutile. Que cela fait du bien !


Beck (The Rock) fait du recouvrement pour un chef de la mafia. Il obéit sur ordre et prend tous les risques. En contre-partie, son employeur le paye, mais surtout efface une obligation qu’il a contractée. Lorsqu’il veut arrêter, son patron lui confie une dernière mission de confiance en échange de la gestion d’un restaurant et de sa dette effacée : récupérer son fils, Travis, qui a " irrité " un caïd local, propriétaire d’une mine d’or dans la jungle brésilienne.


Travis est incarné par l’excellentissime Seann William Scott. Acteur comique de films pour ado (Stiffler dans American Pie), il mûrit et devient incontournable. Le couple Beck et Travis marche si fort qu’il fait oublier la seule femme de l’histoire, la jolie Rosario Dawson. Cette dernière bien qu’ayant un jeu correct, se laisse dépasser par le charme époustouflant des deux héros. Même Christopher Walken a dû se demander ce qu’il faisait dans cette galère.


Pour finir, sachez que cette pellicule bien tournée, bien interprétée est un long métrage d’aventure où les deux personnages principaux jouent du contraste de leur personnalité pour faire rire. Si vous n’aimez pas ce genre, c’est l’occasion ou jamais d’essayer. Si, par contre, vous êtes bon public, ne ratez pas l’occasion de passez un moment fabuleux.


8/10


Valérie REVELUT




Retour au sommaire