SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Prime




"La Prime"
de
Janet Evanovitch

Editeur :
Pocket
 

"La Prime"
de Janet Evanovitch



Présentation de l’éditeur

Plus de boulot, plus de voiture et un compte en banque dans le rouge cramoisi. Stéphanie Muni troque sa TV contre une vieille carlingue déglinguée pour se rendre chez son cousin Vinnie. A la clé : un job de classement minable et sous-payé.

Quand elle ressort du bureau, elle est chasseuse de primes. Enfin, à l’essai. Et sa première proie n’est autre que Joe Morelli, accusé de meurtre. Un cachet de 10000 dollars pour elle si elle lui met la main dessus. Joe Morelli, le type qui, à intervalles réguliers, débarque dans sa vie pour la lui bousiller.

La dernière fois, qu’elle a croisé sa route, il y a laissé une jambe...

Avis de Valérie

Tout un nouveau lectorat va pouvoir découvrir la série de Janet Evanovitch après avoir vu le film où Katherine Heigl incarne avec beaucoup de richesse la toute nouvelle chasseuse de prime Stephanie Plum !

Resituons les faits. Stephanie est une jeune femme de 30 ans venant de divorcer et de perdre son emploi. Dotée d’une famille chaleureuse mais envahissante, elle vit à Trenton dans le New Jersey, dans un quartier populaire qui a accueilli toute une immigration blanche maintenant intégrée : le Bourg.

Malgré un cœur sensible, la jeune femme voit bien qu’elle n’est pas faite pour la vie de famille selon le Bourg, soit rester à la maison à élever les gamins, en cuisinant la popote en abondance (qu’elle soit italienne, polonaise, juive ou autres).

Lorsqu’on lui saisit sa voiture et qu’elle n’a plus rien à troquer contre un peu de monnaie, elle accepte (ou plutôt oblige) de travailler pour son cousin Vinnie Plum en tant que chasseuse de primes pour son agence de cautionnement.

Premier contrat - et celui qui la fait embrasser cette nouvelle profession avec un plaisir carnassier - ramener un flic pourri du nom de Joe Morelli qui après avoir abattu un ’innocent’ sans sommation a refusé de se présenter au tribunal après avoir été relâché sous caution. Ce mufle lui a pris son ’pain au lait’ (métaphore pour son innocence) sur le parquet de la boutique où l’ado de 16 ans travaillait, puis n’a jamais plus donné de nouvelles !

Pour se faire, Stephanie va se frotter à des malfrats dangereux car l’enquête autour de Morelli recèle de nombreux mystères et beaucoup de violence. Puis elle sait que malgré ses manières déplorables envers les femmes, Joe n’est pas pour autant un assassin, même si elle tient absolument à l’arrêter pour empocher la prime.

Elle va aussi apprendre ce tout nouveau métier qui rapporte bien pour peu qu’on réussisse à utiliser son flingue, ses menottes, ses bombes de défense, etc., ce qu’elle a beaucoup de mal à faire ! Elle sera aidée par un ancien ops’ surnommé Ranger qui a du mal à résister au mélange de volonté féroce et de bienveillance sympathique mais maladroite qui fait de notre détective en herbe un personnage féminin extraordinaire.

Relaté à la première personne par une jeune femme vive, sympathique et très naturelle, le récit est en tout point parfait. Aucune longueur, beaucoup d’humour et surtout une écriture cohérente et chaleureuse. Dès le départ, chacun des personnages nous est décrit avec quelques traits de caractères qui lui fait prendre une réelle consistance et nous nous attachons à chacun d’eux.

De plus, pour peu que vous connaissiez le New Jersey (notamment si vous avez vu les Soprano), vous apprécierez tous les petits détails qui rendent cet Etat si attachant, si, si ! Il s’agit de l’Etat qui abrite Atlantic City, ville mafieuse où les casinos ont explosé durant la prohibition, l’aéroport miteux de Newark et l’hôpital fictif du docteur House ! C’est aussi le miroir sans tain de New York, puisque le fleuve Hudson partage les deux états en deux, l’un servant de dortoirs à l’autre, ville lumière connue dans le monde entier.

Dernière chose, le long métrage est moins brutal que le livre, choix qui semble avoir été motivé par la volonté de toucher un plus large public. Le roman est d’autant meilleur car moins léger que l’adaptation cinématographique et apporte une meilleure intrigue, même si ce n’est pas son atout principal.

Voilà une série rééditée par Pocket qui revient sur le devant de la scène en fanfare. Ce premier tome apporte un plaisir réel de lecture, plaisir rapide grâce à une grande fluidité d’écriture et très coloré par l’apport de la narration à la première personne de Stephanie Plum, sublime héroïne ordinaire...

A découvrir absolument.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 318
Editeur : Pocket
Sortie : 2 février 2012
Prix : 6,10 €






Retour au sommaire