SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Green Lantern (Id.) - Edition Blu-ray (France)
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Green Lantern (Id.) - Edition Blu-ray (France)"
de Martin Campbell
 

Avec Ryan Reynolds, Blake Lively, Tim Robbins, Peter Sarsgaard, Mark Strong
Warner Home Vidéo

Un des flops de l’an passé. 200 millions de dollars de (simple) budget, quasiment plus que doublé avec la promotion, et dont les recettes mondiales couvrent à peine le premier montant cité. A priori, une séquelle va être lancée... En son temps, on avait déjà parlé de « Green Lantern », on ne va pas faire dans la redite, surtout qu’une nouvelle vision ne rehausse en rien le film. Simplement cette édition Blu-ray, qui se présente comme étant la version longue (ouais, ben, comme le film n’avait pas marqué à sa sortie, hein, la version longue ne change pas grand-chose, autan le dire tout de suite...), permet cependant de confirmer l’excellence de certains effets spéciaux, spécialement tout ce qui se passe sur la planète des Lanterns, et le ratage d’autres. Et de confirmer également que ce qui passe très bien dans un comics, au cinéma peut s’avérer ridicule. Ce qui signifie entre autres que si adaptation de « Green Lantern » il devait y avoir, cela ne devait pas coller ainsi trop près au matériau d’origine. Autre problème, avoir confié un tel film, qui demandait un « style » plus jeune (hé ho les gars, depuis on a eu Matthew Vaughnn et même Joe Johnston, et eux, ils ont fait le meilleur dans le genre l’an passé !) à Martin Campbell, soixante-dix ans, qui a peut-être été (en partie) aux commandes de « Casino Royale », mais mettez Vaughnn derrière un Bond et ça risque de donner un putain de bon film, bien meilleur que le premier Craig en 007 ! Dans les bonus, il a beau avoué sa passion pour le personnage (au passage, pas le plus charismatique de ceux issus de l’écurie DC Comics..., et sachez aussi que Campbell a refusé de diriger la séquelle, ça par contre, sait-on jamais...), c’est bien mais son film « date » à plusieurs reprises. Alors, bon, dans l’ensemble, on a vu pire (« Les 4 Fantastiques », « Ghost rider »...), et si on s’accroche un tant soit peu, ça passe, et Ryan Reynolds s’en sort plutôt bien. Mais il reste ces personnages de Lanterns complètement ratés, ces délires des pouvoirs de Hal Jordan en Green Lantern qui passent bien en dessin mais tombent dans l’excès le plus ridicule et ce manque flagrant de rythme dû aussi en partie à une histoire qui n’a d’intérêt que lorsqu’elle change de planète... En tant que tel, et comme c’est souvent le cas, c’est l’édition vidéo, et plus précisément dans le cas présent, Blu-ray, qui sauve la mise. Une qualité technique magnifique en tout, et des bonus dont le plus intéressant demeure bien entendu cette incursion dans la concrétisation du projet, qu’on peut donc découvrir en fonction PIP, soit avec une vignette qui s’affiche en bas de l’écran en même temps que passe le film et qui permet de voir l’envers du décor, le tout emmené par un des auteurs du comics. Et quand tout est fini, on reste très indécis : le film vendu a l’air très bien, mais le film vu l’est beaucoup moins. L’un dans l’autre, on risque fort de le garder quand même dans la Bluraythèque... Non ? Vous pariez combien...

Note film : 5/10
Blu-ray : copie magnifique, format d’origine 2.40, image 16/9ème - Bonus (vostf) : 8/10 : interviews, documentaire sur les effets spéciaux, fonction PIP, scènes coupées. Egalement disponible en DVD.

St. Thiellement



Retour au sommaire