SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No107
107
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  L’Homme que les arbres aimaient (Arbre vengeur) d’Algernon Blackwood

Article précédent :
Nouveauté : "L’Histrion" d’ Ayerdhal - Au diable vauvert

L’Homme que les arbres aimaient (Arbre vengeur) d’Algernon Blackwood

Article suivant :
La Cité secrète De Jeannick Elard



Traduit de l’anglais par Jacques Parsons
Préface d’Alexandre Marcinkowski

« Considéré par Lovecraft comme son égal, célébré pendant des décennies comme l’un des maîtres du
fantastique, Algernon Blackwood n’a pas en France le public qu’il mérite. La richesse de son œuvre,
la puissance de son inspiration, qui va chercher jusqu’au fond des forêts les mystères qui hantent l’humanité, et sa maîtrise narrative lui vaudraient pourtant de nombreux lecteurs. C’est que Blackwood n’est pas de ces bricoleurs d’épouvante qui se ressemblent tous. Avec lui c’est toute la Création et la Nature, à la fois attirantes et inquiétantes, qui sont convoquées face à des hommes effarés de découvrir ce que leurs âmes recèlent. La formidable puissance de suggestion de ce génie de l’étrange, de cet homme que les mots aimaient, se retrouvera dans les cinq longues nouvelles choisies ici.
Pénétrez dans l’univers unique d’Algernon Blackwood, l’« homme fantôme » si cher au cœur des Anglo-Saxons.

Après une brève carrière de journaliste, l’Écossais Algernon Blackwood (1869-1951) émigre au Canada où son aventure commerciale tourne au désastre. Passé dans l’univers de la presse, il s’installe à New York et commence à composer des histoires. Son premier livre John Silence, enquêteur de l’occulte, rencontre un succès qui lui permet de se consacrer tout entier à son œuvre pour devenir l’un des plus prolifiques conteurs d’histoires de fantômes et de mystères. Auteur à succès de la BBC, il devient sur la fin de sa vie une vedette du petit écran récompensé par les plus hautes distinctions qui témoignent de la fidélité de son public. Il demeure le maître de la littérature d’épouvante, honneur qu’il partage avec Lovecraft. Sa production littéraire est impressionnante : on lui doit quinze romans dont trois pour enfants, une centaine d’essais, plus de deux cents nouvelles compilées dans de nombreux recueils, tel The Empty house ou The Listener. Dès 1929, il imagine lui-même des anthologies comme Strange stories. En France c’est en Présence du futur, chez Denoël, que paraîtront quatre volumes dans les années 60-70. »

« Le maître absolu et indiscuté de l’atmosphère fantastique. »
H.P. Lovecraft

Hervé Lagoguey