SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Etat de siège




"Etat de siège "
de
Stephen Coonts

Editeur :
Livre de poche
 

"Etat de siège "
de Stephen Coonts



- Ils exécutèrent Castro vers 10 heures le lendemain matin.

À la demande des Etats-Unis la Colombie vient d’extrader un baron de la drogue. Celui-ci organise la riposte à partir de sa cellule...en attaquant les USA.
Alors qu’un tueur à gage d’élite est mandaté pour exécuter des cibles politiques sensibles des commando-suicides attaquent Washington.
Ce roman fut écrit en 1990. Le général Noriega venait d’être inculpé comme trafiquant de drogue (1), tandis que Marion Barry le maire de Washington était condamné pour consommation de crack (2).
Après un attentat contre Georges Bush (3) l’exécutif américain se retrouve entre les mains du vice-président Dan Quayle (4). Il est précisé que ce dernier bénéficie d’une certaine popularité "il n’a jamais accusé d’être trop intellectuel" (5). Décrétant la loi martiale il fait appel à la Garde Nationale pour traquer et localiser les narco-terroristes. Conséquences annexes : les drogués ne peuvent plus s’approvisionner et le caïd de la drogue local n’apprécie guère la baisse de ses revenus.
C’est dans ce contexte que Jake Grafton le héros du vol de l’Intruder qui a été muté à l’état-major interarmes s’efforce de gérer la situation.
On trouve de nombreux intervenants dans ce thriller dont un nouveau personnage en la personne du journaliste Jack Yoke. Témoin des évènements plutôt qu’acteur il participe à la deuxième révolution cubaine. Cet évènement situé en dehors de la trame principale des évènements permet de faire le lien entre les autorités cubaines et le trafic de drogue. Curieusement cet argument sera repris neuf ans plus tard dans la roman "Cuba l’arme secrète". Mais cette nouvelle aventure de Jake Grafton a comme personnage secondaire Fidel Castro alors qu’il avait été tué dans "Etat de siège". Il semble que Stephen Coonts demanda par la suite aux lecteurs de faire l’impasse sur les évènements évoqués dans "Etat de siège". Si "Le vol de l’intruder " et "Les Guerriers du ciel" se déroulaient dans notre univers, on ne peut que constater qu’il existe une divergence uchronique depuis "Dernier vol". La démarche consistant à placer une branche annexe dans son uchronie est originale. Cependant elle semble artificielle. Lorsque Stephen Coonts "oubliera" les évènements s’étant déroulé à Cuba dans "Etat de siège" pour écrire "Cuba, l’arme secrète" il donne l’impression d’avoir voulu développer un roman à partir d’une intrigue secondaire d’un précédent ouvrage. Mais ainsi il ne respecte plus la chronologie qu’il avait établi et perd donc en crédibilité.

(1) agent double il travaillait à la fois pour la CIA et les services secrets cubains. Dans ce roman Cuba colllabore avec le cartel de Medellin pour exporter de la drogue aux USA
(2) après avoir purgé sa peine de prison il a été réélu.
(3) Georges Bush senior, celui qui a un cerveau
(4) aux USA une blague affirmait que la CIA avait reçu ordre d’abattre Dan Quayle au cas où celui-ci risquait de devenir président
(5) une autre blague expliquait que l’avion présidentiel américain Air Force One était équipé de tout le confort moderne (y compris des jeux vidéos pour Dan Quayle !)

Damien Dhondt

Stephen Coonts _ Etat de siège _ "Under siege", 1990 _ Traduction : Bernard Blanc _ Le Livre de poche n° 7647 (avril 1995) _ Réédition, poche, 640 pages _ 6,75 euros






Retour au sommaire