SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Morning Glory


"Morning Glory " de Roger Michell

Avec : Rachel McAdams, Noah Bean, Harrison Ford, Jack Davidson, Diane Keaton...

Un beau trio d’acteurs dans une bouffonnerie Outre-Atlantique qui ne fait pas rire tout le monde au même moment. Des blagues qui se succèdent autant légères qu’elles peuvent être lourdes, surtout la dernière avant le générique et que je ne vous citerai pas. Allez voir le film pour savoir. Dans le contexte, la réplique est bonne... isolée, elle est nulle. Donc ça peut passer.
Ma voisine ne riait jamais au même moment que moi, nous étions en parfait décalage si bien qu’à la fin du film, nous nous sommes regardés. Donc on peut rire dans ce film.
Harrison FORD est journaliste vedette. Comme ça peut arriver en France aussi, sauf que pour lui, il est plus dur de trouver un autre poste que pour notre PPDA. Accroché à son honneur et à sa super réputation, il rejette violemment la proposition d’embauche de Rachel McADAMS qui vient d’être nommée à la tête d’une émission plus que très matinale dont les sujets ne sont pas là pour vous réveiller. Elle aussi avait été licenciée par nécessité d’ordre économique. Elle va développer une énergie fantastique pour redorer le blason de l’émission où tous ses prédécesseurs ont échoué.
Imaginez l’émission du très tôt le matin qui présente des recettes ou des trucs dont on se demande qui ça peut intéresser et qui lasse, présentée par PPDA ! La cote d’audience exploserait fatalement. Et bien Rachel va arriver à coopter Harrison qui va entrer en concurrence avec Diane Keaton qui présente l’émission depuis son début. Harrison va produire des scoops qui dépassent la grande info des heures d’écoute maxi en donnant tout son talent d’ancien journaliste et présentera la recette de cuisine banale d’une façon extravagante qui va capter tous les auditeurs. En rentrant chez moi, j’ai reproduit sa recette, la seule idée que j’avais pour ce soir.
S’entremêle une histoire d’amour gentillette et un peu fofolle, on aurait aimé plus vrai.
Le rythme est soutenu et ne flanche pas, on ne s’ennuie pas mais le sujet ne va pas nourrir les intellos en manque de réflexion. On est plutôt dans la distraction.
On découvre un Harrison sous plusieurs angles, le prétentieux qui va bien finir par se laisser faire mais qui restera le gagnant et emportera les autres dans son sillage en bonne cohésion.

Bernard Samour



Retour au sommaire