SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Trop loin pour toi (Going The Distance)


"Trop loin pour toi (Going The Distance) " de Nanette Burstein

 

Scénario : Geoff Latulipe
Avec : Justin Long, Drew Barrymore, Charlie Day, Christina Applegate
Distribué par Warner Bros. Pictures France
101 mn
Sortie le 29 Septembre 2009.

Note : 6/10.

Une comédie avec Drew Barrymore n’est pas vraiment ce qu’on attend le plus au cinéma. Celle qui fut la petite amie d’Elliott (Henry Thomas) dans « E.T » est passée par pas mal de phases plus ou moins heureuses, elle a fini par enfin construire sa carrière, cartonnant même avec l’adaptation de « Drôles de dames », s’essayant à la mise en scène avec l’indépendant « Whip it ! » et ses patineuses d’une certaine Amérique profonde. Et elle a fait de la comédie son genre de prédilection. Bon. Parfois elle est aussi insupportable. Moins que Jennifer Aniston (elle, c’est le Pompon d’Or !) mais pas très loin quand même. Aussi, les perspectives de la revoir dans une œuvre telle que « Trop loin pour toi » n’étaient pas des plus follement attirantes. Et pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, il s’agit là d’une très charmante comédie romantique, vraiment très drôle par moments, et qui arrive à être originale sur des terrains pourtant parfaitement connus voire conventionnels...
Parce qu’il n’est pas le romantique qu’elle attendait, Garrett vient de se faire lourder par sa copine. Errant avec ses deux potes dans un bar pour oublier cet échec, il rencontre Erin, originaire de San Francisco, voulant devenir journaliste mais dont le stage dans un grand quotidien ne débouche sur rien d’autre qu’un retour en Californie pour un petit job en attendant de percer enfin dans ce métier qu’elle rêve de faire. Ce qui ne devait n’être qu’une aventure d’un soir se transforme en une idylle qui peu à peu devient de plus en plus sérieuse. Jusqu’au jour où Erin repart. Mais malgré la distance, ils s’appellent, se paient un week-end à l’autre bout des USA, et tentent vaille que vaille de vivre leur amour malgré la distance. Autour d’eux, que des avis pessimistes ; pour eux, une épreuve qui va être obligée de se solder par un choix, un sacrifice pour l’un des deux ou la séparation définitive, atroce, insupportable...
Ça commence mollement, avec Justin Long (celui qui se fait enlever par le monstre de « Jeepers creepers » en pleine nuit, dans un ciel éclairé par la pleine lune...) qui n’est pas le plus charismatique des jeunes acteurs du moment (mais il est Mr Drew Barrymore à la ville, enfin plus ou moins, ils n’arrêtent pas de se séparer et de se remettre ensemble tout en continuant d’être en couple !...) en pleine rupture. Et puis arrive la Drew, leur flirt, leur histoire d’amour, mignon tout plein, le tout dans un contexte simple, à savoir une fille en quête de boulot qui redevient serveuse face à un employé d’une maison de disques, avec un appartement simple, des copains plus que lourds, bref un contexte bien plus proche de nous que ces tourtereaux crêchant dans des appartements avec vue sur Central Park. Tout cela agrémenté de dialogues percutants, et de gags qui pour certains provoquent une réelle hilarité comme cette scène de retrouvailles entre Erin et Garrett qui n’en peuvent plus et en pleine nuit, font l’amour sur la table à manger familiale et... Et vous verrez ! Alors, oui, c’est original, drôle, sympathique, mais en même temps, ce n’est pas la comédie inoubliable du moment. Pour son premier scénario, Geoff Latulipe (!!! Aux States, ça passe mais ici, faudrait le porter, un nom pareil !), a manqué un petit quelque chose, peut-être du côté des acteurs, pour que ce « Trop loin pour toi » décolle raiment et nous emmène au septième ciel de la comédie romantique. Mais bon, c’est tellement mieux que n’importe quelle comédie avec Jennifer Aniston...

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire