SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Tombstone (Blu-ray)


"Tombstone (Blu-ray) "
de George Pan Cosmatos


Touchstone Home Entertainment
Catalogue # 053489
Sortie le 26/01/2010
Spécificités techniques
- Blu-ray ZONE A, B, C
- BD-50 double couche
- BD-25 suppléments
Résolution vidéo / Encodage
- 1080p/AVC MPEG-4
- bonus en 480p
Aspect Ratio(s)
- 2.39.1
Formats audio
- Anglais DTS Master audio
- Français et espagnol Dolby Digital 5.1 Surround (640kbps)
Sous-titres
- Anglais, français et espagnol.
Bonus
-  Making of (SD)
-  Storyboard originaux (SD)
-  2 bandes annonces(SD)
- 7 spots télé
Image : ..........................3/5.
Son : .............................4,5/5
Le packaging langues et sous-titres est fantastique. Bravo Disney
Plot : Wyatt Earp, le célèbre Marshall, décide de prendre sa retraite en Arizona dans la ville de Tombstone. Il y retrouve ses frères et son vieil ami Doc Holliday ainsi que leur famille lorsqu’une bande de hors-la-loi surnommée « les Cow boys » surgissent et avec eux la violence et les tueries jusqu’à l’inevitable confrontation qui eut lieu à OK Corral...
Final : Une très bonne adaptation avec de très solides performances d’acteurs tels Kurt Russel, Sam Elliott, Val Kilmer ou Bill Paxton.
NOTE : La chronique de ce Blu-ray est effectuée sur la "Playstation 3", dotée du tout dernier software 2.41 et du processeur vidéo pro. « Lumagen Vison HDQ ».
L’image : Je ne saurais expliquer ce qui s’est passé mais l’image est tellement inconsistante que tout le très beau travail original du chef opérateur William A. Fraker est ici littéralement bousillé par un transfert si problématique que je ne saurais par où commencer : L’image est sombre à la base, les couleurs sont mal réglées, les contours vidéo s’amusent comme des fous, et enfin le scope semble sorti d’une copie laserdisc. J’exagère mais cette image est, à mon avis, totalement inacceptable pour de la HD surtout quand vous la comparez à des transferts tels que « PATTON » par exemple où le système photographique « Dimension 150 » a tellement été supervisé que l’image est absolument magnifique pour un film de 1970. Totalement inacceptable et une énorme déception car beaucoup de fans l’attendaient ne serait-ce que pour Kurt « New York 1997 » / »The Thing » Russel. 3/5
Le son : Une bande son « DTS » Master audio anglaise fantastique qui reprend le mixage d’époque et c’est une vraie joie à écouter. Dommage mais quel dommage qu’à côtés l’image ressemble à une pellicule délavée dans un bain d’acide. 4,5/5.

Marc Sessego

Andrée Cormier



Retour au sommaire