SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Le Mensonge dans les veines




"Le Mensonge dans les veines "
de
Michael Espinosa

Editeur :
Syros Soon
 

"Le Mensonge dans les veines "
de Michael Espinosa




Le premier homme hurla de douleur quand son genou craqua comme une branche morte. le second s’étouffa dans sa propre salive suite à l’enfoncement de son plexus solaire
Diane avait à peine ralenti sa course.
Le couloir se terminait sur une porte en verre à double battant qui explosa quand la jeune fille fonça dedans. Des éclats se plantèrent dans sa peau. Ils furent immédiatement expulsés, et les coupures cicatrisèrent dans la seconde.

Diane Vincent était une élève modèle au lycée Saint Thomas jusqu’à ce surviennent ses premières règles
Luc Petersen officier des FFS Forces Fédérales de Sécurité déplore d’avoir du se consacrer à cette affaire mineure concernant cette jeune fille de 15 ans ayant manifesté une soudaine agressivité, de la violence et des hallucinations. En tout cas les analyses ADN de Diane ont révélé une anomalie non pas génétique, mais généalogique. Aussi il a du informer la jeune fille que ses parents (sa mère et le mari de cette dernière) avaient commis en infraction en ne révélant pas officiellement son statut. Bref l’existence des enfants illégitimes va à l’encontre des lois fédérales et néo-testamentaires.
Le Commandant Mathieu Saintance de la PSR (Police Secrète Religieuse) a reçu pour mission de s’occuper en priorité du cas Diane Vincent. En effet l’analyse ADN a indiqué que le père biologique de la jeune fille était un combattant des Néo-croisades se déroulant en Afrique dans les Néo-colonies.
Officiellement mort avant la conception de Diane, son existence même pourrait révéler le pire secret des Néo-Testamentistes et ceci alors que la France est sur le point de devenir officiellement un Etat religieux. Mais comment le retrouver ? Après tout, les méthodes de l’inquisition ont prouvé leurs valeurs.
Dans cette France futuriste en pleine conquête militaire des Néo-colonies les "Gardiens du culte" font office de confesseurs, de psy et d’informateurs. Alors que la séparation de l’Eglise et de l’Etat est sur le point de disparaître, des comportements humains menacent de tout remettre en question. Ainsi Diane se découvrant des capacités physiques hors-normes décide de retrouver son père, même s’il lui faut pour cela affronter toutes les forces religieuses. On trouve également l’officier Petersen bien décidé à percer le mystère de Diane et contrer ainsi ces arrogants membres de la PSR. Autant commencer par un petit piratage informatique, même si son hacker s’inquiète pour sa survie personnelle.
Le concept original du christianisme fondamentaliste dans un contexte de science-fiction est intéressant, de même que le récit du point des trois protagonistes principaux aux motivations divergentes. La colère de Diane, le fanatisme de Saintance et le pragmatisme de Petersen s’opposent alors que chacun cherche à découvrir de nouvelles pièces du puzzle.
Par contre il aurait été plus logique de présenter le père de Diane comme un cas isolé. En effet nous apprenons que non seulement les pouvoirs sont héréditaires, mais qu’ils sont également transmis par voie sexuelles. Or les cobayes dont fait partie le père de Diane sont au minimum plusieurs dizaines. Auraient-ils passés une quinzaine d’années dans la chasteté absolue ? Le périple de Diane lui révèle que les règles religieuses ne sont pas appliquées par une grande partie de la population. La propagation des super-pouvoirs aurait dû en toute logique se produire.

Damien Dhondt

Auteur : Michael Espinosa _ Illustration Stephanie Hans _ Le Mensonge dans les veines _ Edition Syros Soon _ février 2010 _ Inédit, moyen format, 240 pages _ 15,20 euros






Retour au sommaire