SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  The Children (Id.) - Edition Blu-ray (France)


"The Children (Id.) - Edition Blu-ray (France) "
de Tom Shankland
 

Avec Eva Birthistle, Stephen Campbell-Moore, Rachel Shelley, Jeremy Sheffield, Hannah Tointon, Eva Sayer, Jake Hathaway.
D’Vision Vidéo

Après une sortie en salles quasi-anecdotique, le second film du britannique Tom Shankland (après l’impressionnante plongée en enfer qu’est « Waz », polar noir, glauque, nihiliste, un pur moment de bonheur, un premier film qui vous laisse sur le carreau...) va se chercher une seconde carrière via la vidéo. Premier bonus de taille : au vu du produit assez « intime », l’édition vidéo bénéficie aussi d’une sortie Blu-ray. Parfois, il en faut peu pour sauter de joie, car « The children » n’est pas une série Z bénéficiant, via l’achat d’un packaging de droits, d’une sortie Blu-ray comme on commence à en voir fleurir un peu n’importe où. Non, « The children » est un excellent petit shocker, proche dans l’esprit des « Révoltés de l’an 2000 » mais à la sauce british, et ne concernant pas des enfants inconnus mais les propres enfants d’une famille aisée partie pour fêter un Noël sous la neige digne d’un conte, comme chaque année. Et le (re)voir en Blu-ray s’avère être une chance que d’autres dans le genre n’ont pas eue, comme « Rogue » (en Blu-ray britannique de toute beauté, avec sous-titres anglais seulement, bourré de bonus, mais chez nous, « Solitaire » ou « Eaux troubles » n’eut pas cette chance...), pour n’en citer qu’un... Mais revenons à « The children ».
Dans une grande maison de campagne, deux familles se réunissent pour fêter le prochain réveillon de Noël. Mais le lendemain matin, les enfants n’ont plus qu’une idée en tête : tuer purement et simplement tout adulte.
En trois lignes, on a déjà planté le décor. Le pourquoi du comment, on ne le connaîtra jamais. C’est ainsi, un mal surgit, et l’innocence de l’enfance n’existe plus. Bien sûr qu’on pense à plusieurs films dont celui cité plus haut, ou « Children of the corn » (celui de Fritz Kiersch, série B inégale mais possédant des moments bien malsains) notamment avec la relation de ces enfants et du paganisme comme le montrent les scènes des morts avec des symboles faits de branches et déposés sur le ventre d’une éventuelle future maman-victime, ainsi que des séries Z telles que « Les tueurs de l’éclipse » (le machiavélisme des meurtres). Mais le film de Tom Shanckland inquiète par son sérieux, son absence totale de raison, et deux points forts : situer les cauchemars à Noël, et donner les rôles des enfants-tueurs aux propres enfants des deux familles, des enfants qu’ils connaissent depuis leur naissance. Difficile dans ce cas-là de se décider à répliquer sans état d’âme, et surtout sans hésitation. En même temps, le portrait des adultes n’est guère reluisant pour certains, ajoutant un autre point à cette soudaine dégénérescence des plus innocents. Ne déviant jamais de sa ligne de départ, ne flirtant jamais avec l’humour, « The children » parvient alors à mettre mal à l’aise au point de finir par terrifier. On a peur, et même si les acteurs pêchent un peu (au passage, l’oncle Robbie, est le sosie de Josh Lucas, mais bon, c’était juste comme ça, là, au passage...) même si les meurtres sont un peu tirés par les cheveux, Shanckland va jusqu’au bout et termine son histoire encore plus froidement, nous mettant devant le fait accompli : plus rien ne sera comme avant, le début de la fin a commencé, avec un doute ultime sur une des survivantes : est-elle encore une enfant et si oui, est-elle contaminée ?...
L’édition Blu-ray s’avère être excellente, le film bénéficiant d’un transfert parfait, une image aux contrastes bien rendus, et qui permettent de jouir de la beauté des décors enneigés de la campagne anglaise tâchés par le rouge vif du sang des victimes. En même temps, la photographie du film n’étant volontairement pas « belle » (hé, c’est Tom Shanckland, hein, le gars qui a fait « Waz » !), limite granuleuse parfois, il est difficile de demander une image parfaitement nickel, donc cela ne constitue pas un défaut. En bonus, on a droit à un making-of moins conventionnel que d’habitude, style « pris sur le vif » du tournage, une interview de Tom Shanckland dans sa chambre d’hôtel qui est en même temps son antre de travail (ce qui au final laisse une étrange impression, dormir comme ça au milieu de toutes ces photos...), plus quelques autres modules qui viennent en complément du making-of. Le plus rigolo, celui relatif aux réactions des uns et des autres de jouer avec ces sales moutards ! Quant aux trois scènes coupées, elles ne sont pas d’une importance capitale, même « l’autre fin », bien moins aboutie que celle conservée au final. Et en l’état, « The children » n’a peut-être pas eu la carrière cinéma qu’il méritait (pas un score monumental, mais au moins une meilleure reconnaissance...), mais on ne peut que lui souhaiter une belle revanche en vidéo, servie en plus par un Blu-ray d’excellent niveau, ce qui ravira les amateurs et du support et des bons petits shockers fantastiques, le film prouvant en plus que de ce côté-là, le cinéma d’outre-Manche demeure un des meilleurs, comme le prouve définitivement le très grand dernier choc british du genre, le superbe et vraiment parfait (plus on le voit, meilleur le film est !) « Triangle » de Christopher Smith, sorti aussi en Blu-ray britannique pour les plus curieux. Mais tout ceci est une autre histoire...

Note film : 8/10
Blu-ray : copie excellente, format d’origine 1.85, image 16/9ème - Bonus (vostf) : 10/10 : making-of - documentaire sur les effets spéciaux, le travail avec les enfants, les lieux de tournage - interview du réalisateur - scènes coupées - bandes-annonces - teasers.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire