SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Star Trek Ombres sur le soleil




"Star Trek Ombres sur le soleil "
de
Michael Jan Friedman

Editeur :
Presses de la Cité
 

"Star Trek Ombres sur le soleil "
de Michael Jan Friedman



Avoir le choix entre deux formes de catastrophes n’est pas facile. Mais si c’était cela la grandeur ?

Après avoir déjoué un complot et assuré un avenir de paix entre l’Empire klingon et la Fédération (1), l’équipage de l’Enterprise croyait retourner sur Terre. Mais un ordre de Starfleet les détourne de leur route. Instruction leur est donné de se rendre en urgence sur la planète Ssan. Ce monde ayant rejoint récemment la Fédération connaît de graves troubles internes. Pour quelle raison l’Enterprise se trouve t’elle affectée à cette mission ? Il s’avère que l’un des hommes d’équipage est un rescapé de l’action politique des Exécuteurs qui ont fait de l’assassinat une profession et un mode de vie. Cet homme d’expérience se nomme Léonard McCoy.
Le docteur McCoy encaisse avec morosité les nouvelles qui lui tombent dessus. Quarante ans auparavant les gouverneurs de Ssan avaient décidé l’abrogation de la pratique légale de l’assassinat. La réaction des Exécuteurs avait alors consisté dans des attentats politiques et le meurtre de masse. Avec les renforts médicaux envoyés par la Fédération McCoy a été confronté à la mort d’innocents et à la nécessité de soigner chacun y compris un terroriste qui a profité de sa convalescence pour parfaitement justifier son attitude. Alors que les autres médecins succombaient à la mort ou à la folie McCoy a fait sienne la devise d’un de ses supérieurs hiérarchiques "il faut plus que de la compassion pour faire un bon docteur. La colère est nécessaire, Sinon, on sombre vite".
A présent que Ssan a rejoint la Fédération l’activité des Exécuteurs reprend de plus belle, un nouveau leader ayant réactivé leur confrérie. Aussi la Fédération envoie sur place deux diplomates d’expérience : Clay et Jocelin Treadway !
Or le Docteur Mc Coy connaît très bien ces deux personnages. La dernière fois que Mc Coy les a aperçu ils se trouvaient en pleine activité dans un lit conjugal, son lit conjugal ! (2) Bref son ex-femme et celui qu’elle a par la suite épousé se sont installés sur l’Enterprise.
La collaboration entre Starfleet et le corps diplomatique commence. C’est à dire que Clay Treadway décide de prendre les choses en main et conformément à la législation prend le commandement de l’Enterprise aux dépends du capitaine Kirk. Quant à prendre conseil auprès des dirigeants locaux il n’en est pas question. En ce qui concerne la collaboration avec McCoy qui bénéficie de l’expérience de son séjour sur Ssan le sujet n’est même pas évoqué. Incarnation de l’assurance diplomatique Clay Treadway dirige sa mission droit vers le désastre.
L’arrogance de Treadway est à rapprocher de l’attitude de certains des collègues du jeune McCoy qui pronaient le respect des coutumes locales. Cette attitude bien-pensante devrait être appliquée en toute circonstance y compris dans le cas du meurtre institutionnalisé. De même essayer d’acquérir la confiance d’un assassin pour lui soutirer des informations est considéré comme indigne d’un médecin qui ne doit pas prendre parti.
Aux problèmes éthiques se joignent la confrontation entre un médecin et des activistes utilisant le terrorisme pour parvenir à leur fin (3).
Et puis faut-il soigner un terroriste qui pourra ainsi continuer à semer la mort ? Au moins ici McCoy ne se pose t’il pas de question :
- Je suis un docteur, pas un foutu politicien !

(1) ce roman débute jusque après le film Star Trek Terre inconnue
(2) il s’agit d’une version différente de celle qui a été présentée dans "La Planête du jugement " de Joe Haldeman (écrit en 1977)
(3) cf. l’épisode "The High Ground" (1990) de Star Trek The Next Generation où le docteur Crusher otage de terroristes éprouvait de la compassion pour leur chef

Damien Dhondt

Michael Jan Friedman _ Ombres sur le soleil _ Shadow onthe Sun, 1993 _ Traduction : Gilles Dupreux _ Presses de la Cité _ février 1995 _ Inédit, grand format, 222 pages






Retour au sommaire