SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Hellboy II : les légions d’or maudites (Hellboy II : The Golden Army) - Edition Blu-ray (France)
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Hellboy II : les légions d’or maudites (Hellboy II : The Golden Army) - Edition Blu-ray (France) "
de Guillermo Del Toro
 

Avec Ron Perlman, Selma Blair, Doug Jones, Luke Goss.
Universal Vidéo

Dans les « blockbusters » de l’an passé, si il en est un qui frôle la perfection, c’est bien celui-ci. Et comme l’avait promis Del Toro, avec un budget de 80 millions de dollars, il a fait un film qui donne l’impression d’en avoir couté le double. Inutile de dire que l’impatience de sa sortie vidéo était énorme, et qu’en plus, le support Blu-ray parachève cela en lui donnant à ce jour la plus belle des copies, le bonheur total quoi ; par contre, les suppléments sont en DVD. Bon, en soi, ce n’est pas dramatique, ce ne sont que des reportages et des interviews. L’excellente nouvelle, c’est l’importance de ces bonus, surtout via un énorme making-of détaillé comme on en voit peu, d’une richesse informative époustouflante. Mais avant, il y a le film, et pour tout le monde, celles et ceux qui l’ont vu comme les autres, voici ce qu’il en est...
Malgré toute la discrétion dont fait preuve le Bureau de Défense et Recherches Paranormales, Hellboy commence à être connu. Mais ce n’est pas pour autant qu’il est apprécié. C’est au cœur de tourmentes mêlant son boulot et sa vie privée avec Liz que le cornu va devoir affronter le Prince Nuada. Ce dernier vient de rompre le pacte liant l’humanité aux Fils de la Terre, il a même assassiné son père, pour réveiller et soulever une armée surpuissante de soldats invincibles contre les hommes, afin d’écraser les hommes qui asservissent depuis trop longtemps son peuple et toutes les autres créatures fantastiques. Pour Hellboy qui vient juste d’apprendre en plus qu’il va être père, un ultime combat est en train de naitre, mais qui en même temps va lui révéler peut-être un perspective de ce que devrait être son destin...
Le premier choc que procure « Hellboy II : les légions d’or maudites » (faudra m’expliquer un jour pourquoi ce sous-titre français débile...), c’est la profusion d’un bestiaire fantastique comme on n’en a jamais vu. Certains y verront une inspiration piquée à « Star wars », il n’en est rien car dans le cas présent, chaque créature, de la plus petite à la plus énorme, existe vraiment et ne sert pas à illustrer la faune d’un bar intergalactique. Cela étant passé, on redécouvre le style de Del Toro, son attirance pour illustrer l’humanité qu’il y a dans tout monstre, la quête d’amours improbables voir impossibles. Et surtout l’élégance d’une mise en scène toujours fluide et surtout vivante. De tout cela, et plus, il en ressort une œuvre fantastique, riche en tout, que ce soit visuellement par la création d’univers complètement fous combinés à la création de monstres certes moins inédits depuis quelques temps (« Le labyrinthe de Pan » en a déjà fourni pas mal, certains ici leur ressemblent...), ou par l’intelligence d’un scénario qui ne laisse rien au hasard, tout étant parfaitement étudié, calculé, et recréé. Maintenant l’édition Blu-ray : c’est simple, là, c’est parfait quant aux qualités techniques du film. Tout est détaillé, parfaitement contrasté, colorisé, c’est un pur enchantement visuel enrichi par un son d’une pureté cristalline, somptueux dans ses variantes. En bonus, un second disque propose donc une pléthore de suppléments (interviews, story-board de certaines séquences, scènes coupées, etc...) dominé par un long making-of de près de deux heures qui reprend toute la genèse du projet. Des réunions de post-production à la mise en chantier du film jusqu’à sa finalité, tout y est, et procure un plaisir rare tant la passion du projet par Guillermo Del Toro est communicative. Seul léger bémol : c’est un DVD et non une copie Blu-ray... Bon, en même temps, hein, ce ne sont que les bonus. Et au bout du compte, tout cela donne au final ni plus ni moins qu’une des éditions Blu-ray parmi les plus complètes qui soient, une des meilleures de cette année pour un film comptant parmi les meilleurs de 2008 et comme un des chefs-d’œuvre de ce génie qu’est Guillermo Del Toro. Si avec tout ça, vous n’êtes pas convaincu... C’est que le Fantastique n’est pas pour vous !

Note film : 10/10
Blu-ray : copie magnifique, format d’origine 2. 35, image 16/9ème comp. 4/3 - Bonus : 10/10 : introduction par Guillermo Del Toro - making-of - visite du marché Troll - étude via story-board du prologue - scènes coupées (commentaire audio de G. Del Toro optionnel) - la promotion via les posters.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire