SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Le Royaume interdit (Forbidden kingdom) - Edition Collector 2 DVD - Zone 2
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Le Royaume interdit (Forbidden kingdom) - Edition Collector 2 DVD - Zone 2 "
de Rob Minkoff
 

Avec Jet Li, Jackie Chan, Michael Angarano, Collin Chou
TF1 Vidéo

Quand deux légendes du film d’arts martiaux se rencontrent, on s’attend à un choc monumental, surtout que chacun est à un niveau de popularité à l’heure actuelle qu’un projet les réunissant ne peut être une simple petite comédie d’aventures. Hé bien... Si, « Le royaume interdit » est un grand films d’aventures pour enfants, et une certaine déception pour les vieux fans de Jet Li & Jackie Chan que nous sommes depuis tant d’années...
Jason est un adolescent américain qui ne vit que dans le monde des arts martiaux au travers des films qu’il voit à longueur de temps. Un jour qu’il va justement en louer de nouveaux chez un vieux chinois, il découvre dans l’arrière-boutique un mystérieux bâton sculpté. Au même moment, un gang tente de braquer l’échoppe. Le vieux chinois est mortellement blessé, Jason s’enfuit avec le bâton. Acculé en haut du toit, il perd l’équilibre, tombe et se retrouve quelques siècles en arrière, en Chine. Il va alors rencontrer un certain Lu Yan qui va l’aider à retrouver le propriétaire du bâton, à savoir le célèbre roi Singe (Jet Li). A leur périple va se joindre la belle Golden Sparrow et un moine taciturne (Jet Li again). Face à aux, un démoniaque despote, le cruel Jade Warlord, qui veut récupérer le fameux bâton qui lui assurera le pouvoir ultime pour quelques centaines d’années. Pour Jason, il lui faut retrouver ce roi Singe, lui rendre son bien, rester en vie, si il veut retourner en Californie, à notre époque, en un seul morceau !
Bon, de la part du réalisateur d’un chef-d’œuvre comme « Le manoir aux 1000 fantômes » (grosse purge avec Eddie Murphy) ou, en un peu mieux, « Stuart Little » et dont le seul vrai titre de gloire est « Le roi Lion », il ne fallait pas non plus s’attendre à quelque chose d’extraordinaire avec « Le royaume interdit ». Pourtant, comme on nous le clame haut et fort dans les bonus (plus riches que le film...), tout était mis en place pour obtenir un chef-d’œuvre justement : la réunion de deux stars du cinéma asiatique (mais qui se sont un peu égarées outre-Atlantique, hein, les « Rush hour » et autres « Romeo must die », « La momie 3 », ne sont pas des titres de gloire pour chacun... Du coup, ils se refont une santé en revenant filmer de vrais grands films comme « Les seigneurs de la guerre » pour Jet Li et « New police story », qui date quand même de 2004, pour Chan...), un maitre dans l’art de la chorégraphie des combats à savoir Yuen Wo-Ping (les grands classiques de la Shaw Brothers, de la Golden Harvest et plus près de nous et plus connu de tout le monde, « Matrix », « Kill Bill »...), un grand directeur de la photo, Peter Pau (rien que « Jiang-Hu - Bride with white hair » suffit...), bref tout y était... sauf un scénario très infantile conjugué à une réalisation manquant sérieusement d’ampleur. Alors, oui, les décors sont superbes, les moyens sont là, mais ça reste quand même limité à un public très jeune. Heureusement, l’édition DVD Collector propose un second disque plus passionnant, avec des reportages sur les studios de Shangaï (absolument colossal !), un making-of très promotionnel mais intéressant, un bêtisier révélant quand même une très bonne entente sur le plateau, etc... Bon, tout n’est pas perdu mais en l’état, ce n’est pas le film qu’on rêvait de voir, c’est juste un film qu’on à plaisir à regarder, mais pas plus. Disons qu’on y retrouve une certaine âme d’enfant, ce qui en soi n’est pas un défaut, loin de là...

Film : 5/10
DVD : copie excellente, format d’origine 2.40, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : 8/10 : commentaire audio du réalisateur et du scénariste - making-of - bêtisier - scènes coupées - documentaires.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire