SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Une fiancée pas comme les autres


"Une fiancée pas comme les autres" de Craig Gillespie

Résumé

Lars, frère cadet de Gus Lindstrom vit particulièrement replié sur lui-même dans le garage de la maison familiale qu’ils ont hérité à la mort de leur père. Karin sa belle-soeur, s’inquiète de son mutisme et tente de le sortir d’un mutisme qui confère à l’autisme.

Lars ne parle jamais de lui, se contente de répondre rapidement et fuit tout rapprochement, surtout depuis que sa belle-soeur est enceinte, lui dont la mère est morte en le mettant au monde. Il finit par céder à l’insistance de Karin et profite de l’invitation à dîner pour leur présenter sa petite-amie, Bianca. Cette dernière est une jeune brésilienne de toute beauté mais qui cumule l’handicap d’être tétraplégique, ne parler que le portugais et... d’être une poupée grandeur nature en silicone.

Avis de Valérie

Avec un tel scénario, on pouvait avoir peur de glisser lentement mais sûrement vers le scabreux. A la surprise générale, ce n’est pas le cas, et c’est même le contraire qui arrive car nous avons le privilège d’assister au déroulement d’une très jolie histoire où prévaut l’affection, la tolérance et la résilience d’une âme blessée.

Ryan Gosling habite totalement son personnage au point où ses tics, ses regards, ses postures se fondent en lui et le spectateur ne voit plus que Lars. Tout en justesse, Emilie Mortimer et Patricia Clarkson étalent leur délicate palette d’émotions et donnent de la profondeur à l’histoire et permettent à chacun de comprendre le processus de résilience qu’effectue Lars. Intelligemment, l’auteur fait dire à Lars que pour respecter leur engagement en tant que chrétien (la congrégation est luthérienne, comme c’est souvent le cas dans le Midwest qui abrite les descendants d’immigrés norvégien ou suédois), Bianca doit loger dans la maison familiale, son frère et sa belle-soeur étant de facto nommé chaperon.

Le "personnage" de Bianca prend sa place grâce aux regards et attention de la famille Lindstrom, mais aussi tous les habitants du bourg, qui acceptent de jouer le jeu par affection pour ce jeune homme qu’ils ont du mal à appréhender mais qu’ils acceptent tel qu’il est.

Cette petite merveille peut rappeler Little Miss Sunshine ou Juno, mais se révèle au final bien plus fine, plus intelligente, tout en ménageant un vrai comique qui a la grâce de ne jamais tomber bas. Véritable coup de coeur, nous sortons émerveillés par ses jolis sentiments, par cette solidarité des petites villes qui peut avoir ses défauts mais montre aussi toute la force que l’entraide apporte. Une belle réussite.

Fiche Technique

Sortie : 24 décembre 2008

Avec Ryan Gosling, Patricia Clarkson, Emily Mortimer, Paul Schneider, Kelli Garner, etc.

Genre : comédie romantique

Durée : 1h 42min.

Titre original : Lars and the Real Girl

Distribution : Diaphana Films



Retour au sommaire