SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  Nous avons reçu : "Une brève histoire de l’infini" (The Infinite Book, 2005) de John D. Barrow,


Article précédent :
Twilight : le guide

Nous avons reçu : "Une brève histoire de l’infini" (The Infinite Book, 2005) de John D. Barrow,

Article suivant :
Nous avons reçu : "La Théorie des Six" de Jacques Expert



John D. Barrow, Une brève histoire de l’infini (The Infinite Book, 2005), traduit de l’anglais par Pierre Kaldy, Robert Laffont, octobre 2008, 324 pages grand format, 21 euros.

L’idée de l’infini fascine et effraie à la fois. Tantôt elle nous semble simple, tantôt insaisissable. Imaginons que nous soyons, tel un mathématicien en herbe, en train de compter les nombres entiers (1, 2, 3...). N’avons-nous pas la nette impression que ça ne s’arrêtera jamais et que nous comprenons l’infinité des nombres ? Mais que les astrophysiciens viennent nous dire que l’Univers est infini, et n’éprouvons-nous pas, à l’inverse, l’envie naïve de lui chercher un bord, une fin ?

L’infini, cette notion étonnante née dans l’Antiquité, s’est révélée l’une des plus fécondes pour l’esprit, aussi bien chez les scientifiques que les philosophes.

Dans ce passionnant ouvrage consacré à l’histoire de l’infini à travers les âges et à travers les divers domaines de la pensée et de la science, le professeur de mathématiques britannique John Barrow souligne que « le choc de l’infini avec le fini pose un dilemme qui va très loin dans notre esprit ». Et il ne manque pas de rappeler que, longtemps, la notion a été condamnée par l’Eglise et les théologiens, qui y voyaient une offense à Dieu, le plus grand de tous les infinis. Heureusement, le célèbre mathématicien Georg Cantor, auquel il rend hommage, osa braver l’interdit au XIXè siècle et émit alors certaines des pensées les plus profondes sur le sujet.

Aujourd’hui, il est surprenant de constater que l’intégralité des sciences ne cesse de jouer avec cette notion fascinante - de l’infiniment grand à l’infiniment petit en passant par l’infiniment complexe...

John D. Barrow, professeur de mathématiques au département de mathématiques appliquées et de physique théorique de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), est l’auteur de plusieurs best-sellers dont La Théorie du tout et Le Livre du rien.