SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Star Wars, numéro 58 : Le Rêve rebelle




"Star Wars, numéro 58 : Le Rêve rebelle"
de
Aaron Allston

Editeur :
Fleuve noir (13 novembre 2003)
 

"Star Wars, numéro 58 : Le Rêve rebelle"
de Aaron Allston



8/10

- Intéressant, dit Tycho
- Il a délibérement ignoré un de mes ordres, dit Wedghe.
- Et dissimulé des informations.
- Et essayé de me manipuler.
- Nous en ferons un bon pilote rebelle...

Après la prise de Corruscant le Conseil de La Nouvelle République décide d’organiser sur Borelias un simulacre de défense afin de s’attirer les bonnes graces des Yuushan Vong. Les défenseurs sont bien entendu destinés à être sacrifiés. Leur chef ?

Un certain Wedge Antillès. Oui, le rescapé de l’attaque de deux Etoiles de la mort et l’ancien chef de l’Escadron Rogue, qui ne reçoit qu’en renfort que des incompétents, mais il a pu garder le Squadron Rogue, quelques Jedis et son neveu Jag Feel. Les Yuuzhan Voongs arrivent...devinez qui va avoir des problèmes ?

Jaina Solo a décidé de jouer le rôle de la Déesse de la Tromperie pour les Yuushan Voongs. Wedge retrouve ses bons vieux réflexes de rebelle (désobéissance aux ordres, remarques sacarstiques et organisation de cellules de résistance au sein même de la Nouvelle République). Pendant ce temps Luke décide d’investir Corruscant. Pas de problème, son infiltration a été planifiée par Lando. Mais non, il ne faut pas s’en inquiéter. Ce dernier participe lui aussi à l’assaut dans son plus beau costume (afin d’être bien habillé pour ses funérailles).

La suite de la saga du Nouvel Ordre Jedi n’a pas été confiée à un bénéficiaire des prix Hugo & Nebula (Vonda McIntyre) ou à un incompétent (Kevin, qu’est-ce qui te fait croire que je pense à toi ?), mais à un honnête tacheron qui avait prix le relais de Michael Stackpole dans la série des X-Wings. Pas de grande réflexion métaphysique ni de bouleversement, on poursuit sur des bases solides et l’auteur comme les personnages ressortent les bonnes vieilles recettes du temps des Squadrons Rogue et Spectre : aventure, action, tension dramatique agrémenté de dialogues visant à détendre l’atmosphère (euh Wedge, tu n’as pas vraiment l’intention de refiler à Jaina un pilote Ewok ?).

Damien Dhondt

Le rêve rebelle (Le nouvel ordre Jedi. Derrière les lignes ennemies 1) (Rebel Dream) - Aaron Allston - traduit de l’américain par Grégoire Dannereau - Fleuve Noir (StarWars 58) - Inédit, poche, 287 p


Présentation de l’éditeur

Ce qu’ils ont créé au péril de leur vie, seront-ils forcés de le détruire eux-mêmes ? Frappés de panique et dispersés après la conquête de la capitale par les Yuuzhan Vong, les membres du Conseil Consultatif de la Nouvelle République s’arrêtent sur Borleias toute proche pour y organiser un simulacre de défense - manœuvre dilatoire qui ne peut tromper personne, surtout pas les Jedi. Leia et Yan Solo font mieux : ils voyagent de monde en monde pour fomenter une rébellion contre la désastreuse politique d’apaisement de la Nouvelle République. Mais c’est Luke Skywalker qui a choisi l’objectif le plus risqué : infiltrer le quartier général des Yuuzhan Vong.

Son plan extravagant pour forcer le passage paraîtra brillant ou suicidaire selon le résultat. Car une flotte de Yuuzhan Vong fonce vers Borleias, décidée à détruire les derniers défenseurs de la galaxie





Retour au sommaire