SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Rançon des ténèbres




"La Rançon des ténèbres"
de
Simon Clark

Editeur :
Bragelonne (18 juin 2003)
 

"La Rançon des ténèbres"
de Simon Clark



8/10

Un quatrième de couverture annonçant : « Un suspense insoutenable d’une efficacité imparable », est assez fréquent ! Mais, l’auteur n’a pas dû perdre beaucoup de temps dans des recherches sur le patronyme et la profession de son héros car : « John Newton est un écrivain de romans policiers à succès spécialisé dans les meurtres non élucidés du passé. » Il faut donc s’attendre à une intrigue avec réminiscence du temps jadis ! Allez, on se lance dans la lecture !

Tout semble idyllique. Les revenus de son dernier livre, qui fait un vrai tabac, ont permis à John et à sa famille de s’installer dans un ancien moulin restauré d’un petit village. Mais John peine, souffre sur le premier chapitre de son prochain roman et sur le synopsis qu’il doit donner rapidement à son agent. Il n’a pas l’inspiration ! Tout le distrait de son travail.

Aussi, lorsqu’il trouve une lettre, en vieil anglais, qui lui demande d’aller déposer une chose dérisoire sur une tombe de la nécropole qui domine le village, il pense à une farce, bien qu’une menace soit sous-jacente. Sa fille tombe de vélo et il pense quelques instants qu’elle a été égorgée. Lorsqu’il reçoit une seconde lettre, il s’aperçoit qu’il n’est pas le seul, dans le village, à se procurer l’objet de la demande. La tension monte car des accidents incompréhensibles arrivent aux récalcitrants et des événements heureux à ceux qui répondent.

Et puis... « il est des sacrifices auxquels on ne peut se résoudre ».

Je vous dis tout de suite que ce livre tient les promesses du « quatrième de couv ». Dans un cadre bucolique, avec des personnages ordinaires, l’auteur mène un récit flamboyant basé sur une intrigue à la trame certes classique, mais avec une approche novatrice. En effet, c’est de cette « banalité » que naît l’horreur. On n’est pas au fin fond des Carpates, dans un lieu inconnu, avec toute l’angoisse qui sourd déjà du choix du décor, mais dans un village qui « semblait tout droit sorti d’une adaptation d’Agatha Christie ».

Ici, pas de surhomme aux pouvoirs fantastiques inventés au fur et à mesure des besoins de l’action, mais la brusque confrontation d’un quidam, qui aime sa famille, à des forces encore inconnues aujourd’hui. Grâce à de longs dialogues aux reparties brèves mais équilibrées, le ton est vif et la lecture est tonique.

Ce roman révèle un Grand Auteur. M. le Directeur de Bragelonne, pourriez-vous accélérer la traduction d’autres livres de Simon Clark, s’il vous plait ?
Serge Perraud

La Rançon des ténèbres, Simon Clark, traduit de l’anglais par Mélanie Fazi, Bragelonne, Juin 2003, 326 pages, 20 Euros






Retour au sommaire