SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Tonnerre sous les tropiques (Tropic thunder)


"Tonnerre sous les tropiques (Tropic thunder) " de Ben Stiller

 

Réal. & scénariste : Ben Stiller
Co-scénaristes : Justin Theroux & Etan Cohen
Avec : Ben Stiller, Robert Downey Jr, Jack Black, Steve Coogan & Tom Cruise.
Distribué par Universal Pictures International France
108 mn
Sortie le 15 Octobre 2008

Note : 8/10.

On le sait, Ben Stiller est un acteur comique capable du pire (« Mon beau-père et moi » et sa suite) comme du meilleur (« Zoolander », « Mary à tout prix », même si c’est moins drôle à chaque nouvelle vision...), et il réalise aussi (« Zoolander » again, « Disjoncté »). « Tonnerre sous les tropiques » est sa quatrième réalisation, et là, Stiller met les petits plats dans les grands. Il se donne les moyens d’une superproduction, n’épargne personne dans son scénario, va jusqu’au bout de ses délires, et arrive à maintenir le spectacle près de deux durant. C’est fou, c’est énorme, c’est irrévérencieux, c’est « Tonnerre sous les tropiques ».
Tugg Speedman, star du film d’action il y a quelques années, star de navets aujourd’hui ; Jeff Portnoy, star de comédies bien grasses et populaires à un monet donné ; Kirk Lazarus, acteur « jusqu’au boutiste », Oscarisé à la moindre apparition tant il se fond dans son rôle : ces trois grands acteurs en état de disgrâce vont entamer le rôle de leur vie dans une sorte de nouveau « Voyage au bout de l’enfer ». Mais ce qui était du cinéma va se transformer en réalité et les plonger face à eux-mêmes, à leurs peurs, leurs égoïsme, leurs vanités. Et au bout du compte, ils y gagneront une humanité perdue, qui ne pourra que leur redonner une gloire méritée mais perdue entre temps sur les chemins d’un vedettariat régenté par les millions de dollars.
Dès le début, Stiller donne le ton en montrant des bandes-annonces des derniers films de ces stars du cinéma en pleine dégringolade. La suite, c’est un film de guerre vu par des acteurs qui croient être dans un film mais qui sont en pleine réalité. Ce qui les sauvera, c’est leur bêtise, leur croyance en une vie dorée où tout est là pour eux. Pour Stiller, l’occasion d’écorner un peu le milieu cinématographique était trop belle, surtout au travers d’un film de guerre. Pas de cinéma à la Altman ici, on est en présence d’une parodie se donnant les moyens de s’attaquer aux blockbusters. Le résultat est impressionnant, tout laissant croire sur le papier à une petite comédie un tantinet satyrique. Et tout le monde passe à la raminette : le milieu hollywoodien, les acteurs, les réalisateurs, et même les producteurs, surtout celui à qui Tom Cruise donne vie dans un de ses rôles les plus incroyables vus depuis longtemps. Sans oublier les gros, les enfants, les vieux, les américains, etc. Ben Stiller orchestre avec maestria cette comédie haute en couleurs, ambitieuse, équilibrant parfaitement ses « cibles » pour aboutir à ce résultat, le meilleur blockbuster parodique jamais fait, même si il est un poil trop long (si, si !). Et on citera en finalité la prestation complètement folle et impressionnante de Robert Downey Jr en acteur si investi dans ses compositions que, pour jouer dans ce film de guerre, il n’a pas hésité à changer de couleur de peau. Et Stiller d’épingler cette « race » de comédiens qui ne peuvent s’empêcher de se métamorphoser physiquement pour mieux s’imprégner de leur rôle. Une telle parodie, on n’en avait pas vu depuis l’âge d’or de Mel Brooks, et avec « Tonnerre sous les tropiques », Ben Stiller signe enfin le meilleur film de sa carrière.

St. Thiellement



Retour au sommaire