SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Wanted : choisis ton destin


"Wanted : choisis ton destin" de Timur Bekmambetov

 

Sortie en France le 16 juillet 2008

Imaginez... Vous roulez à tombeaux ouvert, dans une voiture de course, le pied au plancher et il est hors de question de ralentir pour quelque raison que ce soit et bien vous avez « Wanted » le nouveau film de Timur Bekmambetov !

Tiré d’un feuilleton en bandes dessinées de Mark Millar l’un des scénaristes chevronnés de la Compagnie Marvel on constate, dès l’introduction, que le réalisateur à qui nous devions déjà « Day Watch » et « Night Watch » n’a rien perdu de son explosive énergie ; plans au ralenti, travelling complètement fous, audace dans les manières de filmer tout nous réjouit et nous fait penser aux séquences d’action des films de Michael Bay avec plus de virtuosité et de clarté dans le déroulement.

Le plot : Un jeune homme découvre, après la mort de son père, que celui-ci faisait partie d’une confrérie d’assassins professionnels et... il va devoir reprendre le flambeau. Simple direz-vous ? Et bien pas si simple que cela, jugez plutôt...

Un jeune comptable Wesley Gibson (James McAvoy) vit une existence terne et sans intérêt enfermé la journée dans son petit périmètre avec son ordinateur, harcelé par sa chef, prenant nombre de pilules pour calmer ses crises d’anxiété et, sachant parfaitement que lorsqu’il retourne chez lui, la petite amie qu’il retrouve l’a trompé dans la journée avec son meilleur ami. Pas de quoi pavoiser.

Tout va changer lorsqu’il rencontre Fox (Angelina Jolie). Elle lui « sauve la vie » et l’entraine au quartier général d’une confrérie d’assassin appelée « Fraternité » Cette confrérie existe depuis plus de mille ans et est régie par un irrévocable code : « tuer un pour sauver des milliers ». Il apprend que son père qui vient d’être assassiné était l’un des leurs et même le plus grand. Leur but : le former afin de réveiller les pouvoirs qu’il a depuis sa naissance et qui feront de lui un tueur chevronné et, bien sur, venger son père.

Nous assistons à sa formation qui, je peux vous l’assurer, n’est pas de tout repos, sous la direction de Fox et l’œil attentif du chef de cette organisation Sloan (Morgan Freeman) et lorsqu’il est fin prêt, une première mission lui est assignée... Mais tout n’est pas si net qu’on a bien voulu lui faire croire... Je n’en dis pas plus à vous de découvrir ce qui lui a été caché !

Ce film doit être un amusement, rien qu’un amusement car rien de vraisemblable dans ces scènes où actions, explosions, échanges de tir et acrobaties vous laisseront complètement scotché à votre fauteuil. Il vous faudra croire à des tueurs dont les balles spéciales font des courbes complètes pour trouver leurs victimes, dont une simple balle peut enlever les ailes d’une mouche... Vous devrez croire à des voitures s’envolant et faisant des tonneaux pour se retrouver au dessus de la cible à abattre, qui rentrent dans des trains et volent au-dessus de bus, à des balle venant de différentes directions se mouvant au ralenti pour entrer en collision dans les airs, et, comme dans Matrix à des héros qui peuvent voler du toit d’un building à un autre tout en tirant dans tous les sens et qui peuvent se régénérer simplement en se trempant dans des bains de cire tout à fait particuliers.

C’est hyper bien fait, les effets spéciaux sont absolument étonnants je dirai même extraordinaires et les scènes d’action sont les stars indiscutées de ce films : il n’y a aucun doute dans mon esprit : dans quelque temps le jeu vidéo sera sur le marché...

Angelina Jolie bien qu’ayant ici un second rôle est absolument magnifique : elle est sexy en diable, rien que l’ébauche d’un sourire vous fait fondre et on comprend pourquoi Wesley la suit sans hésiter. James McAvoy, que nous avons plutôt l’habitude de voir dans des films romantiques, est extrêmement crédible et à l’aise tout au long de ses scènes d’action et Morgan Freeman ... et bien Morgan Freeman en vilain est parfait. Personnellement je le préfère en vilain plutôt qu’en gentil (affaire de gout me direz-vous !)

Au final : un excellent film d’action à la mise en scène complètement débridée qui vous laissera à bout de souffle et vous démontrera que le cinéma c’est aussi et surtout un spectacle pour le plaisir des yeux et des oreilles et qui vous donnera même envie de le revoir !

Andrée Cormier



Retour au sommaire