SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Kingdom of heaven - Edition Blu-ray (France)
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Kingdom of heaven - Edition Blu-ray (France)"
de Ridley Scott
 

Avec Orlando Bloom, Eva Green, Jeremy Irons, Liam Neeson, Edward Norton
Pathé Vidéo

Le hasard (et le SAV de certains grands magasins, qui mettent plus d’un mois pour vous rendre un verdict de défaillance totale d’un article se soldant par un échange standard, aussi... Mais bon, ceci est une autre histoire...) faisant bien les choses, deux Ridley Scott sont à l’honneur de chroniques vidéo en HD sorties à quelques semaines d’intervalle : « Blade runner - The final cut » et un de ses tout récent, l’excellent « Kingdom of heaven - director’s cut » (meilleure que la version salles). Dans les deux cas, Sir Ridley précise qu’il s’agit de sa version préférée : après, chacun donnera son avis ! Avant d’attaquer, juste dire que Sir Ridley est relativement bien servi du côté de ce nouveau support. En effet, sont déjà disponibles et surtout visibles sur tout lecteur (HD, normal, & Blu-ray français) « Black rain » (import HD, copie parfois splendide, parfois moyenne...), « G.I. Jane » (import Blu-ray toutes zones, copie superbe), « La chute du faucon noir » (Blu-ray, copie superbe) et ces deux derniers cités précédemment. Concernant « Kingdom of heaven », seule la director’s cut est sortie en Blu-ray, d’abord en import US (mais pas lisible chez nous, et si vous possédez une PS3 achetée « là-bas », les sous-titres sont québecquois donc assez croquignolents parfois !) dans une copie superbe, mais sans l’excellent making-of présent sur le Collector DVD que Pathé a repris ici. Bon, maintenant, le gros regret de « notre » Blu-ray vient que tout a été mis sur un seul disque. C’est peut-être ça qui nuit à la qualité d’image du film. Attention, ce n’est pas cauchemardesque non plus, n’exagérons rien. En soi, « Kingdom of heaven » est le film dont certaines images seront toujours un peu « sales » (dans les batailles, par exemple) donc, sur l’ensemble, quand ça fourmille un peu, ça passe (comme pour « Mission : impossible 3 ») ; parce qu’à côté de ça, sur plus de trois heures de film, c’est encore mieux que l’édition DVD : couleurs contrastées, multiples détails révélés, bref ce serait faire la fine bouche que de rejeter cette édition Blu-ray. Maintenant, encore une fois, pourquoi ne pas avoir mis les bonus sur un autre disque comme Warner l’a fait pour « Blade runner » (rendez-vous sur sa critique, la copie est ma-gni-fi-que !) ? Comme disait Confucius : « L’ignorance est une forme de sagesse ». Restons en donc là.
Et le film ? On ne va pas répéter ce qui avait été dit lors de la sortie du Collector DVD, mais pour éviter d’y aller, un petit résumé. Au XIIème siècle, le jeune Balian (Orlando Bloom, toujours aussi charismatique qu’une huitre, même en Blu-ray !) se voit obligé de quitter le territoire après avoir tué l’assassin de sa femme. Suivant les conseils de son père nouvellement découvert, il rejoint la Terre Sainte pour participer aux Croisades. Au cœur d’enjeux politiques & religieux, Balian va aussi découvrir l’amour et tentera de donner le meilleur de lui-même pour aider à instaurer une paix en ces terres déchirées par des guerres de religion plus qu’inutiles.
Et de nouveau, revoir le film dans sa version director’s cut constitue un atout maître pour reconsidérer le film de Sir Ridley (ça m’amuse, et il est vraiment « Sir », si, si !). Ainsi, toutes les zones de lacunes présentes dans la copie cinéma se voient combler, et l’ensemble donne réellement une meilleure cohérence au film. On ne s’y ennuie jamais, tout le talent de Scott explose dans ce projet limite pharaonique, et si on en doute encore, il suffit de se taper l’excellent et très long (tout n’est pas palpitant sur les plus de six heures, comme l’historique des Croisades, mais dans l’ensemble, c’est un des meilleurs jamais faits et vus ! A déguster en au moins trois-quatre fois minimum...) making-of pour s’en convaincre. Sir Ridley est sur le tournage un général sachant parfaitement diriger ses armées, du simple trouffion au plus haut gradé. Une réussite majeure dans la carrière du cinéaste britannique, qui prouve qu’il a encore la pêche et le talent pour signer de grandes œuvres du 7ème Art. Ce qui compense avec les mineures (mais agréables) comme « Les associés » ou « Une grande année ». Et confirme que le seul ratage de sa filmographie, j’ai nommé « 1492 Christophe Colomb » était bel et bien vérolé dès le départ. Bref, pour Noël, si vous avez été sages et que vous êtes équipé en HD, n’hésitez pas, en Blu-ray, Sir Ridley s’invite pour vous faire découvrir son « Kingdom of heaven - director’s cut » en encore un peu mieux que le DVD : malgré quelques imperfections perceptibles, le spectacle est « rien que pour vos yeux », comme dirait l’autre. Mais si l’éditeur avait voulu (et si Sir Ridley était monté au créneau), on aurait pu avoir largement mieux, c’est certain.

Film : 9/10
Blu-ray : copie entre excellente et moyenne, image 1920x1080p Haute Définition 16x9 2.35 :1 - Bonus : 10/10 : making-of en trois parties, documentaires, interviews, etc...
.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire