SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Les Châtiments (The Reaping) - Edition HD-DVD (France)
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Les Châtiments (The Reaping) - Edition HD-DVD (France) "
de Stephen Hopkins
 

Avec Hilary Swank, Idris Elba, Stephen Rea, AnnaSophia Robb, David Morrissey
Warner Home Vidéo

Dans l’un des bonus, Joel Silver, le producteur de ces « Châtiments » via sa société vouée à l’horreur Dark Castle, dit : « Le public veut de l’inattendu, c’est ce qu’on a cherché à lui donner ! ». Oui, si on veut mais il n’empêche que « Les châtiments » s’est fait grave descendre à sa sortie. Et en ce qui me concerne, je persiste et signe : le film est loin d’être aussi nul que beaucoup le pensent, et son aspect religieux est à prendre avec recul, au même titre que les célèbres plaies d’Egypte qui sont disséquées et analysées dans un des autres bonus du film. Petit rappel des faits...
Katherine Winter est professeur à l’université. Elle est aussi démystificatrice de tout « miracle » religieux, livrant intérieurement un combat personnel avec toute forme de religion, comme celle qui lui a ôté la vie de son mari et de sa petite fille. Un jour, elle est appelée par Doug Blackwell (David Morrissey, qui a le charisme d’une huître), du village de Haven pour venir trouver une raison à d’étranges phénomènes qui secouent la bourgade : l’eau de la rivière est devenue sanguine, les animaux sont malades, et tout cela semblerait liée à une gamine vivant dans les marais. C’est pour elle que Katherine se décide à se rendre sur place. Là, elle va effectivement être témoin de manifestations étranges rappelant les dix plaies d’Egypte. Pour les villageois, une seule solution : brûler cette jeune sorcière responsable selon eux de tous leurs maux...
Bon, Hillary Swank qui déclare « ne prendre les sujets qui la surprennent, et avant que ça n’arrive, il faut se lever de bonne heure », hé bien, calmons le jeu quand même : on peut aisément comprendre qu’à la vue d’un tel film, on soit abasourdi par le propos. Maintenant, si on est hermétique à toute religion, le Fantastique reprend le dessus et on parvient à trouver une cause à tout ça, qui serait liée à cette enfant, Loren (interprétée par une jeune actrice assez impressionnante, AnnaSophia Robb). Une gosse entourée de dégénérés religieux complètement illuminés qui à force de sermons et autres prières, ont fait d’elle le catalyseur de tous ces miracles de terreur. Bon, comme dirait certains, là, on réinvente le film. Sauf que, oui et non : oui par rapport aux propos du scénariste, non par rapport à ceux de Stephen Hopkins qui laisse échapper à un moment que Loren n’est pas une enfant comme les autres, qu’effectivement tout tourne autour d’elle, mais qu’elle peut avoir en elle des pouvoirs qui la pousseraient facilement à créer tout ce qui frappe Haven. Merci Stephen, je me sens moins seul ! hé oui, prenez le film via le canal « Carrie », et vous pouvez y trouver bien plus d’intérêt que prévu. Bref, tout cela pour dire que « Les Châtiments » est une très bonne série B fantastique, qui peut surprendre là où on s’y attend le moins. A ne surtout pas proscrire, mais donc bel et bien à découvrir sous un angle différent. L’édition chroniquée ici est celle en HD-DVD, à la copie simplement superbe (et Hopkins travaillant ses plans en cinémascope pour les remplir le plus possible, en HD-DVD, c’est parfois magnifique !), rendant surtout justice au très beau travail de Peter Levy, un habitué des films de Hopkins, quant à sa façon de travailler la lumière si particulière du vieux Sud des USA. Niveau bonus, on a droit à un petit quart d’heure de théologie avec des spécialistes, sur ces dix plaies d’Egypte, rationalisées par la science. Deux petits modules sur les acteurs (là où Hopkins précise ce qu’il pense de Loren, vous verrez que je n’invente rien !) et sur la ville, un étrange court-métrage parait-il écrit par AnnaSophia Robb, et voilà, c’est tout. C’est un peu pauvre quand même. On notera cependant que l’ouragan Katrina n’est pas passé sous silence, le tournage ayant été stoppé quelques temps suite à son passage. Beaucoup y perdirent une partie de leur vie (maison détruite, proches gravement blessés) mais il est dit que ce sont ces personnes qui ont tenu à ce que le film soit terminé. Pour certains, ce serait un signe divin ; pour eux, simplement un moyen de vivre plus facilement le quotidien. Quant au film, on dira que « Les châtiments » mérite mieux que ce qu’il récolta en salles.

Note film : 7/10
HD-DVD : copie excellente, image 1080p Haute Définition 16x9 1.85 :1 - Bonus : 4/10 : documentaire : la science des 10 plaies - les personnages : interviews des acteurs et du réalisateur - les extérieurs - la septième plaie : tournage avec les sauterelles - court-métrage : l’histoire effrayante de AnnaSophia Robb.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire