SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  The One


"The One" de James Wong

The One

The One

The One

The One
The One —>
 

The One de James Wong


Sortie le 28 novembre 2001


Réalisateur : James Wong


Avec :
Jet Li, Delroy Lindo, Jason Statham, James Morrison, Delroy Lindo, Carla Gugino


L’agent Yulaw sait que les univers parallèles existent pour y être souvent intervenu à l’époque où il faisait équipe avec son partenaire, Harry Roedecker, à l’Agence Multiverse. Dans certains de ces univers le passage entre les mondes est d’ailleurs chose possible. Yulaw a de plus appris que chaque incarnation d’un même homme, dans chaque monde, est relié l’une à l’autre par un flux


Et lorsque l’une de ces incarnations meurt, son énergie est redistribuée entre celles qui restent. Yulaw se rend donc d’univers en univers, éliminant ses incarnations et récoltant leur puissance dans l’unique but de devenir “ l’Unique ”. Les agents Roedecker et Funsch ont reçu l’ordre de neutraliser Yulaw avant qu’il ne soit trop tard : Personne ne sait ce qu’il pourrait advenir du fragile équilibre entre les différents univers dans le cas où ce dernier arriverait à ses fins. Dans un autre univers, Gabe, un policier sans histoires, est le dernier double, l’ultime obstacle sur la route de Yulaw. Commence alors une course-poursuite qui, d’un univers à l’autre, va mettre l’avenir du monde en balance.


Le scénario du tandem de choc James Wong/Glen Morgan fait à la fois référence à des thèmes déjà développés dans la série TV Sliders (la “ glisse ” d’un univers à un autre) et Highlander (“ il ne peut en rester qu’un”) mais également à l’affrontement du Bien (Gabe) et du Mal (Yulaw), qui dans la mesure où ceux-ci sont “identiques” renvoie aux deux facettes d’une même personnalité.


The One est techniquement très réussi (mise en scène, combats d’arts martiaux, très belle photographie, bande-son qui décoiffe) et assez impressionnant (grâce à quelques innovations en termes d’effets spéciaux). Toutefois le scénario, qui présente pas mal de lacunes et d’incohérences, reste moins surprenant que ne l’était celui de Destination Finale (le précédent film de James Wong et Glenn Morgan) et le jeu d’acteur de Jet Li laisse (comme d’habitude, hélas !) peu de place aux émotions face à ses cabrioles d’experts en arts martiaux.


+++


Josèphe Ghenzer




Retour au sommaire