SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  Nous avons reçu : "Qinzinzinzili" de Régis Messac

Article précédent :
Nous avons reçu trois ouvrages de la collection "Van Helsing" (Baleine)

Nous avons reçu : "Qinzinzinzili" de Régis Messac

Article suivant :
Nous avons reçu : "Le Mystère des dieux" de Bernard Werber



sortie le 12 octobre 2007
Régis Messac Qinzinzinzili
collection L’Aiambic préface Eric Dussent
EAN13 9782916U1183
250p.
13 euros

L’auteur
Formidable précurseur, Régis Messac, né en 1893, est le premier Français à s’être intéressé de près au « roman de détection » -appellation d’époque du polar-, en le portant sur les bancs de l’université avec une thèse qui fait date, « Le Détective novel et l’influence de la pensée scientifique ». Messac est un auteur prolifique, habile à manier l’anticipation et la chronique sociale. Fils d’instituteur, enseignant lui-même, il se rebelle très tôt contre le système (il édite un pamphlet A bas ie latin ! qui le marginalise. Blessé à la guerre, pacifiste convaincu, il a une intense activité de critique (il écrit les premiers essais littéraires sur la S.F.) et de romancier durant tes années 30. Gagné par un pessimisme acide, il imagine des contre-ulopies : Qulnzinztnzîtî(1935trta Cité des Asphyxiés (1937 )ou le posthume Valcrétin indiquent que rien de l’avenir messacien n’est souriant. Motivés par la provocation dont il espère qu’elle conduira à un soubresaut moral (« Où est le bonheur ? Dans l’accord avec son milieu. Si nous vivons parmi les Crétins, soyons crétins. »], ses récits présentent une vue panoramique de sociétés futures ou parallèles.
Arrêté par les Allemands en 1943, déporté Nacht und Nebel, il disparaît en Allemagne en 1945.

Le livre
Milieu des années 30 : la montée des périls est devenue une réalité. Les puissances s’affrontent jusqu’au cataclysme. Réfugié dans une grotte avec une poignée de gamins, Gérard Dumaurier réalise qu’il est sans doute le dernier adulte encore en vie sur la terre détruite. Sur un carnet, oscillant entre colère, désespoir et dégoût de tout, il note, sans savoir qui pourra le lire et en se demandant s’il n’est pas simplement fou, ce qu’il advient de ce petit groupe qui réapprend à vivre lorsque tout manque. Renonçant à son rôle d’adulte, il regarde stupéfait s’élaborer une nouvelle société archaïque qui réinvente la subsistance primaire, le pouvoir, la reproduction et la religion... : « quinzinzinzili » est la déformation du « Pater noster/Qui es in coeiis », figure du Dieu craint, formule magique d’enfants qui oublient leur langue pour inventer un nouveau langage. En ces pages hallucinées, traversées par l’ironie désespérée d’un homme qui n’attend plus rien, c’est toute l’horreur de la civilisation des hommes qui nous est dépeinte, fusion anticipée de Sa Majesté des mouches et Malevil.

Arguments
Livre-culte de la S.F. française, introuvable malgré une édition pirate, Quinzinzinzili dépasse largement le cadre étroit de ce public. Contre-utopie d’une noirceur rarement égalée, ce roman d’anticipation, visionnaire en bien des points, possède un pouvoir d’évocation que vient renforcer son pessimisme et son ironie : les enfants, nouveaux maîtres d’une terre dévastée, refondent une humanité où tous les vices, les travers et les horreurs de ce qu’on appelle les civilisations sont en germe. Un rire noir traverse ces pages qui savent encore nous faire frémir quand elles ne nous font pas réfléchir sur l’éternel crétinisme vaniteux de l’Homme.
L’ARBRE VENGEUR - 15. rue Berthomé - 33400 Talents - Tel/fax : 05 SA 84 03 93 - httn ://arhre.venneur.free.fr