SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  L’elue d’Epona




"L’elue d’Epona"
de
PC Cast

Editeur :
Harlequin
 

"L’elue d’Epona"
de PC Cast



Résumé de l’éditeur

En achetant un vase antique dans une brocante, Shannon Parker se retrouve soudain propulsée dans un monde extraordinaire, où on la prend pour une divinité. Choyée par ses serviteurs, couverte de bijoux magnifiques, elle comprend qu’elle a pris la place de Rhiannon, grande prêtresse de Partholon, élue de la déesse Epona, et qu’elle est fiancée à un inconnu dont tous refusent de lui parler.

Bientôt d’étranges rêves viennent hanter son sommeil : une terrible menace pèse sur le royaume de Partholon. Il n’est plus temps de demander des explications : Shannon doit conduire son nouveau peuple vers la victoire, en s’alliant avec l’époux qui lui est destiné, le puissant ClanFintan, une créature mi-homme, mi-cheval...

Avis de Domino

Le danger avec un bouquin qui démarre en fanfare, c’est qu’il ne tienne pas la distance... surtout si il appartient au genre pavé et affiche sans complexe plus de 600 pages ! L’élue d’Epona démarre en effet sur les chapeaux de roues. Dès les premières lignes on est emporté par le tourbillon de drôlerie qui est la marque du début du roman mais, là aussi ce qui est une qualité peut rapidement se transformer en défaut rédhibitoire. Heureusement ce roman évite ces deux écueils majeurs et réussit l’exploit, car c’est un véritable exploit, de maintenir son intérêt tout en ne tombant pas dans des excès malvenus !

Pour faire court, c’est un véritable petit bijou qu’il vous faut découvrir sans plus tarder ! Pourquoi me direz-vous, un tel enthousiasme ? Parce qu’il est rare de trouver réunies en un seul livre tant de qualités qui concourent à faire de la lecture un authentique moment de plaisir ! L’élue d’Epona est à la fois un roman drôle et émouvant, une fantaisie totalement débridée et une épopée pleine d’émotion, de larmes, de sang, de sueur et de peur...

L’héroïne, Shannon est prof d’anglais au lycée de Broken Arrow dans l’Oklahoma. Elle a trente-cinq ans, quelques kilos en trop et mène une vie sans histoire entre son travail, qu’elle adore, et ses amies. Dès les premières lignes du roman, le caractère désopilant de l’héroïne, constitué en grande partie d’une bonne dose d’auto-dérision assorti d’un sens inné de la remarque assassine séduit le lecteur. Par la suite, lorsqu’elle se retrouve projetée dans le monde mythique de Partholon, ses remarques impertinentes, en total décalage avec l’histoire, font exploser les codes du roman Fantasy. Mais, et c’est là que réside le talent de l’auteur, P.C. Cast ne tombe dans le piège de poursuivre dans cette veine. Au fur et à mesure que l’intrigue se met en place, que les différents personnages apparaissent, l’humour se fait plus léger, plus discret. Et si l’on sourit encore (et souvent) c’est de façon plus retenue. Tout comme Shannon devient autre au cours du roman, le style, la narration se font plus subtiles au fur et à mesure que les épreuves se font jour.

Cette mise en sourdine de la veine comique se fait au profit de description de la relation du couple central du roman, Shannon (devenue Rhéa) et ClanFintan et de la construction de leur lien conjugal. Alors que leur mariage n’est au départ qu’une pure alliance stratégique, dictée par la tradition, celui-ci va se transformer au fil des péripéties en une authentique histoire d’amour, qui va bien au-delà du lien physique très fort qui les unit. Et P.C Cast réussit le tour de force de nous faire croire à la réalité de ce couple improbable d’une humaine et d’un centaure ! En effet, donnant la réplique à Shannon, le héros Clan Fintan est l’archétype du héros du roman sentimental, à cette nuance près qu’il est à moitié cheval ! Et pourtant, ses qualités de coeur, assorties d’un physique...irréprochable font que les lectrices soupireront après ce beau centaure !

Le roman évolue au sein du monde mythique de Partholon, joyeux mélange de mythologie grecque et celtique. Et le plus étrange c’est qu’on y croit aussi à ce monde qui mêle harmonieusement les déesses, les neuf muses, les centaures, et les paysages d’Ecosse ! Ajoutez pour faire bonne mesure, des ennemis, les Fomores, cocktail de vampires et de chauves-souris géantes, incarnation du mal absolu et vous aurez une petite idée de l’univers fantastique dans lequel baigne le roman !

L’ultime réussite est de faire passer Shannon de prof loufoque à authentique héroïne galvanisant les troupes. A la fin du roman, elle est réellement l’Elue d’Epona et non plus un imposteur. Les épreuves et son amour pour son mari ne l’ont pas mûrie mais révélée à elle-même. Et c’est l’ultime leçon du roman : on ne change pas, simplement on se méconnaît !

Donc, si vous êtes à la recherche d’une lecture de pur divertissement, lâchez-tout et précipitez-vous pour acheter ce roman ! Jamais 6,90 euros n’auront été aussi bien utilisés ! Après il ne vous restera plus qu’à prier bien fort pour que la suite Divine by Choice soit rapidement traduite !

Décidément, la collection Luna recèle des richesses insoupçonnées !

Dominique Simon

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 500
Editeur : Harlequin
Collection : Luna
Sortie : 1 septembre 2007
Titre original : Divine by Mistake
Prix : 6,90 €






Retour au sommaire