SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Nimitz Retour vers l’enfer




"Nimitz Retour vers l’enfer "
de
Martin Caidin

Editeur :
J’ai Lu
 

"Nimitz Retour vers l’enfer "
de Martin Caidin



9/10

A ce moment précis, Stanton sentit comme un pic de glace s’enfoncer dans ses oreilles et lui crever les tympans. Malgré lui, il se mit à hurler de douleur et ferma convulsivement les yeux...
Quand il se força à les rouvrir, ce fut pour voir le Nimitz, disparaître.

1980 : le porte-avion américain Nimitz est transporté par un phénomène mystérieux près de quarante ans auparavant, quelques heures avant l’attaque japonaise sur Pearl Harbor.
A l’origine du film de science-fiction de 1980 se trouvait le roman de Martin Caidin (1).
Outre les évènements relatés dans le film, le texte de Caidin se livre à une spéculation intéressante. Un porte-avion nucléaire capable de couler toutes les flottes de la seconde guerre mondiale se retrouve à la veille de l’entrée en guerre des Etats-Unis. Dans quelques heures il pourra changer l’Histoire si son commandant en prend la décision. Mais sa puissance militaire n’est pas le seul facteur de modification historique. Ses membres d’équipage disposent des connaissances techniques et scientifiques (y compris la physique nucléaire) pour bouleverser l’évolution technologique.
Le dernier chapitre nous révèle en détail les réalisations secrètes de deux protagonistes : la création dans le plus grand secret d’une organisation de laboratoires de recherche pour un grand projet, un thème que l’on retrouve dans "Cyborg". Précisons que Martin Caidin a travaillé dans l’équipe de Werner Von Braun.

(1) à qui on doit entre autres le roman "Cyborg" (dont sera tirée la série TV "L’Homme qui valait trois milliards") et "Marroned" ( qui sera adapté au cinéma sous le titre "Les Naufragés de l’espace")

Damien Dhondt

Martin Caidin _ Nimitz retour vers l’enfer _ The Final Countdown, traduction : Michel Ganstel _ J’ai Lu n°1128 (juin 1980) _ Inédit, poche, 256 pages






Retour au sommaire