SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Mise à prix


"Mise à prix " de Joe Carnahan

avec : Ray Liotta, Ryan Reynolds, Jeremy Piven, Andy Garcia, Ben Affleck, distribution : Studiocanal, durée : 1h 50
Sortie nationale ; le 1 er août

Buddy "Aces" Israel, un magicien louche de Las Vegas, est le point de mire de plusieurs personnes. Dont, les agents du FBI, Richard Messner et Donald Carruthers qui doivent le protéger de Primo Sparazza, un gros bonnet de la Mafia. Buddy a en effet promis de témoigner contre Sparazza afin de sauver sa vie. Mais il y a d’autres participants à cette chasse. La Mafia offre un million de dollars pour le faire disparaître. Attirés par l’argent, mercenaires, assassins et tueurs à gages de tous horizons débarquent à Lake Tahoe.

Déstabilisant. Ce film opéra de Joe Carnahan met en scène une pléiade d’acteurs talentueux qui se côtoient dans une joyeuse pagaille. Dont pour ne citer qu’eux : Ben Affleck qui fait une courte apparition, Andy Garcia. Ryan Reynolds acteur qui perce de plus en plus, livre ici une belle performance.
Le montage virevoltant restitue avec dynamisme l’action : ralentis, cascades.
Chaque personnage joue un rôle déterminant dans l’histoire et bénéficie à un moment ou un autre d’un traitement à part dans le montage de ce film. Pour certains, cela peut être déstabilisant et empêcher d’adhérer à l’histoire. Mais pour d’autres cela peut donner toute sa saveur au film. Il y a malgré tout, quelques longueurs bien que minimes.
On y trouve un mélange d’action, d’humour noir, de film de gangster, et toute une gamme d’émotions, de genres différents.
L’identification avec Buddy, l’objet de cette quête est facile on partage sa déchéance. Nous ne pouvons nous empêcher de le prendre en pitié.
Le film ne révolutionne peut être pas le genre ou ne peut être défini réellement par un genre défini. Mais la fin révèle un rebondissement des plus intéressant qui dévoile un aspect inattendu du film.
A noter aussi la performance d’Alicia Keys, connue pour sa carrière de chanteuse dans le rôle d’une tueuse à gage. On la retrouvera bientôt sur les écrans avec » The Nanny diaries » de Shari Springer.
Au côté des scènes d’actions se superposent des scènes à l’humour décapant, dont les scènes avec le trio de néo-nazis psychopathes eux aussi attirés par l’appât du gain.
Venez participer à cette chasse à l’homme palpitante.

Christelle Haider



Retour au sommaire