SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Les Fils de l’homme (Children of men) - Ed. Collector 2 DVD
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Les Fils de l’homme (Children of men) - Ed. Collector 2 DVD "
de Alfonso Cuaron
 

Avec Clive Owen, Julianne Moore, Michael Caine, Peter Mullan.
Universal Vidéo

Chef-d’œuvre, pour commencer. Unanimement salué par la critique internationale, torpillé par ses distributeurs qui ne savaient pas comment le lancer en salles, faisant quasiment salles combles à chaque séance le peu de temps qu’il fut à l’affiche, « Les fils de l’homme » arrive en DVD (en HD-DVD, c’est déjà fait en Angleterre et aux States, cet été chez nous) dans une édition superbe techniquement pour le film, et assez riche en interactivité située sur un second disque. Pour ceux qui viendraient d’arriver, « les fils de l’homme » se situe dans un futur assez proche où, suite à un phénomène étrange, tous les enfants sont morts. La population mondiale meurt lentement, la répression sévit, aucun avenir en vue. Pourtant, Julian demande à son ex-compagnon Théo de l’aider à protéger une jeune femme qui pourrait détenir le dernier espoir. Pour Théo, l’avenir qu’il s’était prévu, résigné, attendant la fin, va prendre une autre tournure et mettre ses dernières ressources à contribution pour donner une autre chance à l’humanité.
Derrière tout ça, d’abord un roman d’anticipation de P.D. James, repris par Alfonso Cuaron, cinéaste mexicain, pote de Del Toro avec qui il est associé sur certains projets, à qui on doit un petit film étonnant, « Et ta mère ! », road-movie désespéré de deux jeunes et d’une femme, que suivra « Harry Potter et la prisonnier d’Azkaban », meilleure adaptation pour les cinéphiles, la moins réussie pour les fans des romans. Entre les deux, deux autres films dont un très raté, « De grandes espérances », l’autre étant intéressant, « La petite princesse » (qui lui permit d’être sélectionné pour faire Potter). Et son chef-d’œuvre total, « Les fils de l’homme », où Cuaron signe une mise en scène extraordinaire où le premier plan se révèle moins riche que l’arrière-plan, où chaque acteur donne tant à son personnage qu’il en arrive à réécrire quelque part le rôle, où dans une magnifique scène, il montre un moment de grâce sans coups de feu dans un long plan-séquence ahurissant, bref où Cuaron donne plus que le meilleur de lui-même. Tout est remarquable ici, de la recréation d’un futur proche sans âme, désespéré, si près de nous qu’on en a peur, à la description d’une nouvelle société dictatoriale où tout opposant est enfermé dans des parcs, où le subversif est interdit... Tout cela est si réaliste et crédible. Et de cet ensemble, Cuaron livre une œuvre parfaite, traumatisante, à la fin définitivement désespérée pour certains, ouverte sur un espoir des plus minces pour d’autres. De tout cela, il est question dans le second disque consacré aux bonus, où un philosophe vient décortiquer le film, où Cuaron nous parle de temps en temps de ses idées et points de vue (et comme il n’y a pas de commentaire audio, ces propos ont leur importance !), où on découvre que le bébé de la fin est totalement créé en digital, etc... Un ensemble qui peut sembler un peu mince mais qui a le mérite de parler directement de son sujet. On évite le promotionnel d’usage, on va à l’essentiel, et cela semble bien plus sincère. Et du coup, les bonus y gagnent en qualité, faisant de l’ensemble de cette édition, une acquisition indispensable en tous points. Si c’est juste pour le film, si vous l’avez déjà vu, vous savez que vous l’aurez dans votre DVDthèque. Pour les autres, petits chanceux, vous allez découvrir un très grand chef-d’œuvre.

Note film : 10/10 (copie magnifique, format d’origine 2.35 :1, image 16/9ème )
Bonus DVD : 8/10 : reportages sur certaines aspects du film - making-of de la scène du bébé - entretien avec Slavoj Zizek, philosophe & critique - 3 scènes inédites - les personnages vus par les acteurs - le futur selon Cuaron.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire