SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Bordertown ( Les Oubliés de Juarez)


"Bordertown ( Les Oubliés de Juarez)" de Gregory Nava

Bordertown ( Les Oubliés de Juarez)
Réalisé par : Gregory Nava, inspiré du livre La ville qui tue les femmes, enquête à Ciudad Juarez de Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal, 2005 édition Hachette littérature. Avec : Antonio Banderas (Diaz), Jennifer Lopez, Martin Sheen,... durée : 1h55, sortie nationale : 25 avril

Une journaliste se rend à Juarez, à la frontière du Mexique et de l’Amérique. Pour enquêter sur une série de meurtres, dont les victimes sont des jeunes femmes qui travaillent pour les « maquiladoras ». Elle doit affronter les barrières posées par les intérêts conjoints Américains et Mexicains. Pour tenter de faire éclater la vérité...
Inspiré de faits réel. Les meurtres de plus de quatre cents femmes.
Dans le film, on parle même de 5000 victimes. L’un des auteurs Marc Fernandez a souligné qu’un autre corps à été trouvé récemment. Ce film se base sur le livre de Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal, qui résume les différentes pistes qu’ils ont rencontrées durant leur enquête.
Emouvant.
Le réalisateur émeut à force d’insertion d’images documentaires telles les photos des tombes des victimes. De même que par l’habile construction en montage parallèle qui crée un lien entre la journaliste d’origine Mexicain et une rescapée. Toutes deux ont vécu des drames qui les ont bouleversés et les rapprochent. Le spectateur est pris au piège de ce rythme palpitant bien servi par la musique.
Un seul bémol concerne la bande originale, avec la présence de la chanson « camisa negra » de Juanez assez irritante. Cela casse un peu le rythme palpitant du film. Mais qui en même temps correspond bien au coup de cœur d’une adolescente.
Insoutenable parfois dans les scènes qui rendent la violence des agressions gratuites et la découverte de charniers. Mais ce qui est encore plus effrayant, c’est que ces faits soient réels et non toujours pas pris fin.
Ce film traduit la corruption et la loi du silence qui environne ces morts violentes. Sorte d’appel au secours, cherchant à ouvrir les yeux du public sur ce drame pour que les victimes ne soient pas oubliées.

Christelle Haider



Retour au sommaire