SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Infos -  Nous avons reçu : "Les chefs-d’oeuvre d’H.G. Wells" (omnibus)

Article précédent :
2020 : Les Scénarios du futur

Nous avons reçu : "Les chefs-d’oeuvre d’H.G. Wells" (omnibus)

Article suivant :
"La Forêt" la BD de Vincent Perez et Tiburce Oger



« Un Jules Verne scientifique », ainsi Oscar Wilde définissait-il H.G. Wells.
En l’espace de six ans et cinq romans, H.G. Wells inventa la science-fiction en abordant
ses archétypes : le voyage temporel avec La Machine à explorer le temps (1895), les
savants fous avec L’Ile du docteur Moreau (1896) puis L’Homme invisible (1897), une
attaque des extraterrestres avec La Guerre des mondes (1898), l’exploration spatiale avec
Les Premiers Hommes dans la Lune (1901). Il fut le premier à exploiter ces thèmes qui
sont depuis devenus des standards de la littérature d’imagination.
Outre ces romans célébrissimes, constamment lus et réédités depuis leur première parution,
le présent volume propose un roman moins connu, Mr Barnstaple chez les hommes-dieux,
dans lequel un honnête homme est projeté dans un univers parallèle, et un choix de onze
nouvelles fantastiques ou d’anticipation.
A noter que le début de L’Ile du docteur Moreau, qui n’avait jamais été traduit, est rétabli
pour cette édition.

Présentée par Francis Lacassin qui a effectué le choix et signe la préface, cette édition s’enrichit également de la fameuse pièce radiophonique d’Orson Welles qui terrorisa les Etats-Unis en 1938.
En librairie le 5 avril 2007 - 1184 pages / 26 euros

Note d’Alain Pelosato :
HG Wells est vraiment le maître incontesté de la SF, le vrai créateur du genre, celui qui n’a jamis eu peur de son imagination (contrairement à Jules Verne) et qui a su la mettre en scène dans des livres stupéfiants. J’attire également l’attention du lecteur sur les nouvelles, moins connues mais si pertinentes dans leurs récits parfois fantastiques. Car, oui, Wells est véritablement un très grand auteur de SF car il a su la mettre en scène avec ce fantastique anglais qui nous a toujours dépassé nous autres auteurs français !
Et une préface de Francis Lacassin sur Wells vaut déjà la peine d’acheter le livre.
Enfin, il y a un léger manque dans ce livre, c’est la filmographie des oeuvres de H.G. Wells : elle est authentiquement pleine de chefs-d’oeuvre du cinéma.
Un livre à avoir absolument dans sa bibliothèque !