SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  La Ligue des Gentlemen Extraordinaires - Edition Blu-Ray
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"La Ligue des Gentlemen Extraordinaires - Edition Blu-Ray"
de Stephen Norrington
 

Avec Sean Connery, Peta Wilson, Stuart Townsend, Shane West, Jason Flemyng.
FPE Vidéo

Le second nouveau format du DVD, le concurrent du HD-DVD, bref le Blu-Ray entre dans cette chronique avec l’excellent « La ligue des gentlemen extraordinaires », chroniqué en DVD il y a un peu plus d’un an sur ce même site. De ce fait, on ne reviendra que peu sur le film en soi (mais juste assez pour confirmer que c’est bel et bien un très bon film), on va plutôt s’arrêter sur son support, le Blu-Ray. Un format initié par Sony, et partagé par Fox (comme c’est le cas ici), Disney et toutes ses filiales et aussi par Warner qui joue sur les deux tableaux. C’est du numérique, et autant les lecteurs HD-DVD restent honnêtes dans leurs prix, autant le Blu-Ray nécessite un plus gros investissement. Donc, si vous connaissez quelqu’un qui possède un lecteur Blu-Ray (acheté aux States par exemple, bien moins cher), vous pouvez lui emprunter pour voir la qualité du support (c’est mon cas, hein, je n’ai pas gagné au loto non plus !). Ou sinon attendre une quinzaine de jours et payer 600 Euros la nouvelle console PS3 capable entre autres de lire ces fameux Blu-Ray. Et pour bien commencer, « La ligue des gentlemen extraordinaires » est un choix parfait. Issu de la première salve de Fox quant à ce format, le film est encodé Mpeg 4 soit une qualité réellement faite pour le numérique, quasi-parfaite, supérieure au Mpeg 2 sur lequel sont encodés une grande majorité des Blu-Ray (comparativement, le HD-DVD est souvent proche d’un niveau Mpeg 4 que Mpeg 2, comme quoi, c’est vraiment la guéguerre !). Dans ce premier groupe, devait aussi se trouver avec de telles prouesses techniques (et ce qui en faisait la seconde adaptation d’une d’Alan Moore), le superbe « From Hell », relégué aujourd’hui aux calanques grecques quant à sa sortie pour une obscure raison. On trouvera aussi « X-Men 3 » mais bon, même si c’est superbe à voir techniquement, artistiquement, le film ne vaut pas grand-chose. Et c’est pour cela que le choix s’est porté sur « La ligue des gentlemen extraordinaires », récit d’aventures fantasmagoriques et géniales issues de l’imagination incroyable d’Alan Moore, à qui on doit aussi « Watchmen ». Bon, si Moore cartonne question histoires, ces dernières ne sont pas servies par un graphisme évident, voir carrément rébarbatif pour certaines de ses œuvres (« Fromm Hell » : je déteste le graphisme de la BD !).
Paradoxalement, cela serait mieux passé au cinéma. Entendez par là que même en aimant « LXG » - le film, il se révèle assez sage. Cette troupe de super-héros composée d’Allan Quatermain (Sean Connery, qui déteste toujours autant le réalisateur !), de l’Homme Invisible, de Dorian Gray, du Capitaine Nemo, vit des aventures extraordinaires face à un criminel d’envergure. C’est palpitant, génial, divertissant, très « serial » dans l’esprit, bref, c’est un plaisir (coupable ?) de le revoir. Mais dans de telles conditions, c’est le redécouvrir : l’image est simplement somptueuse, les teintes très cuivrées qui rappellent la fin du 19ème-début du 20ème siècle, n’ont jamais été aussi éclatantes. C’est bien entendu là un des principaux atouts de ces nouveaux formats. Maintenant, outre les traditionnels commentaires audios (au nombre de deux : un avec les producteurs et les acteurs sauf Connery bien entendu, le second avec une partie de l’équipe technique, et aucun avec le réalisateur, dommage, cela aurait été savoureux...), les bonus innovent assez. En cliquant sur un mot bien précis, on peut se repasser toutes les scènes s’y rapportant (par exemple, vous tapez Connery, et vous vous faites un best-of du vieil écossais !). Mais le gadget le plus ludique est cette manipulation qui permet de sélectionner et enregistrer une scène préférée et de se repasser ainsi le meilleur du film ! Ce n’est pas propre au Blu-Ray, certains titres HD DVD l’ont aussi. Un bonus éphémère car une fois le DVD rangé dans sa boite, rien ne reste. Qu’importe, les doutes qu’on lisait sur le Blu-ray s’estompent avec de tels titres, parfaits, et on peut se dire que la lutte sera raide entre HD-DVD & Blu-Ray. On a encore du temps avant que tout ne soit « vulgarisé ». Mais en attendant, à force d’en voir, on ne peut dire qu’une chose : vivement d’autres grands titres aussi soignés, vivement « From Hell » & Co...

Note film : 9/10 (copie magnifique, format d’origine 2.35 image 16/9ème compatible 4/3)
DVD : 6/10 - Bonus : deux commentaires ; bande-annonce du film - sélection de scènes - « mes » meilleures scènes.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire