SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Eric Boissau


Interview de Eric Boissau
Par Damien Dhondt

Dernier ajout : samedi 16 décembre 2006

"Eric Boissau "

Rédacteur de nouvelles pour le compte de puissances occultes, sa spécialité consiste à relater les aventures de personnages qui ne s’attendaient pas à voir évoquer leurs exploits discutables.

LE POUVOIR DES MAUX (1)
Anges, démons et merveilles
Aucune représailles à craindre de la part des puissances célestes ou démoniaques ?

J’ai bien pesé le pour et le contre et en définitive, j’ai pactisé avec les anges et j’ai loué les démons. Les contraires s’attirent surtout, et vice et versa. Bref, je suis bien trop insignifiant pour intéresser une quelconque volonté supérieure et bien trop indigeste pour toute entité vomie par les sous-sols.
Désolé, mais no way !

Contes d’argent
L’intervention de l’économie dans la fantasy est surprenante. Au fait êtes-vous un disciple de Jean-Jacques Rousseau ?

Et bien, quand on y pense, la majorité des héros de fantasy payent leurs boissons dans les tavernes (à l’exception des quelques barbares aux pectoraux expansifs. C’est incroyable ce qu’un tour de poitrine supérieur à 1,30 m peut être un excellent passeport pour un crédit à la consommation illimité).
Le grand Kapital est là, tapi partout. On nous mondialise, on nous altermondialise, on nous superhypramondialise. Alors, pourquoi on ne se fantasyliserait pas, hein ?
Quand à JJR, c’est pas le mec qui a passé des contrats pour faire des peintures débiles avec des sociétés publiques, genre les douanes, ça ?

Chienne de vie
La preuve est faite : vous ne prenez pas les héros d’héroïc-fantasy au sérieux.
Première mention d’un nécromant (il semble que vous manifestiez de l’intérêt pour ce type de personnage)

MON BON MONSIEUR, JE VOUS ARRÊTE TOUT DE SUITE ET JE M’ÉRIGE EN FAUX CONTRE UNE TELLE AFFIRMATION ! JE RESPECTE PROFONDÉMENT MES HÉROS !
***(Alors là, mon gars, tu es gentil, mais tu arrêtes tout de suite, hein ! Déjà que ce crétin de Khorn s’est fait élire représentant syndical...)***
A part ça, le nécromant est une figure archétypale de la fantasy. Certains auteurs de dark fantasy arrivent à rendre des ambiances glauques, oppressantes qui procurent au lecteur le frisson qu’il recherche. Moi, pas. Du coup, il me reste l’archétype du foireux pour lequel j’avoue avoir un petit faible... (mais ça, c’est un scoop. Merci de ne pas l’ébruiter...

Khorn le barbare
Vous savez désormais ce qui vous attend si vous n’êtes pas respectueux envers les héros barbares
Au fait de qui la redoutable éditrice est-elle inspirée ?

J’ADORE KHORN, AH OUI, VRAIMENT ! C’EST D’AILLEURS UN AMI PERSONNEL DE LONGUE DATE ! (... tu y tiens à ton interview, toi ?), NON, VRAIMENT SINCEREMENT !
L’éditrice ? Peut-être que j’aurais tendance à la chercher côté sud. Quand à son nom (2), c’est un clin d’œil anagramme avec un chouette gars du milieu (désolé, cher Philippe Ward, tu es cool aussi, mais côté anagramme, cela ne le fait pas. Pourtant j’ai essayé, tu sais ? Le meilleur, ça donne : WIPDAHP PLIERP...)

La mélodie du malheur
Est-ce le début d’une réécriture des contes traditionnels ?

Pour la petite histoire, nous avions commencé à prospecter il y a quelques années avec Fabrice du côté des contes de Perrault et dès le départ, ça commençait déjà à partir en vrille. Finalement, nous avons laissé tomber, Fab ayant trop de boulot et moi, plus d’anxiolytiques...

L’ironie des sorts
Cela semble une nouvelle version de "Chienne de vie". A moins que vous adoriez les barbares et les nécromants (ce qui est des plus suspect)

Diantre, il m’a percé à jour, le fourbe ! Il y a de la redite dans l’air, dîtes vous ? Après tout, il paraît que les grands écrivains racontent toujours la même histoire. Que dire, alors des gens de petite taille, hein ?

Pour une poignée de Thuns
Qu’avez vous contre les Nains (de jardin et autres) ?

Rien depuis que je me suis aperçu que le concierge de ma résidence était un de leurs adeptes et qu’il leur voue un culte indigène sylvestre. Par ailleurs, il distribue très bien le courrier (et les chèques qui sont dedans).
Le Nain est un personnage basique, là encore, de la fantasy. Et puis que voulez vous, on ne se refait pas, j’aime triturer les clichés (là encore, il faut que j’arrête de vous livrer des scoops à l’oeil, sinon je n’aurais plus rien à me mettre sur le dos l’hiver prochain).

Tombé de haut et Tyrannicides
Ces deux nouvelles du recueil concernent l’Aérolithe, cet univers est-il amené à connaître des développements futurs ?

Tout dépend du plébiscite. Public chéri, fais entendre ta voix !

HENRI POTTIER, PRINCE DES SORCIERS (3)
Aucune représailles à craindre de Voldemort ?

Je ne vois pas à quoi vous faites allusion. Il se trouve qu’Henri est lui aussi un ami très cher. Il me paraissait logique de m’ériger en rempart face à ses détracteurs - puisse la peste les étouffer. Quant aux lettres d’insultes récurrentes d’un ou d’une certaine JKR, permettez-moi de me gausser et d’y voir les traces d’un pauvre esprit malade. D’ailleurs, même pas peur des avocats !

CRUE ROMANCE (4)
Après examen des faits on peut observer que vos victimes (dans ce cas les quatre cavaliers de l’Apocalypse) sont dans l’ensemble redoutables (théoriquement) et traitées avec un dédain hautement risqué

Dis donc, ami scribouillard, il faudrait voir à réviser ta copie, hein ! Si mes souvenirs sont bons, ce texte ne fait pas partie de l’antho... Allez, môman, je t’ai reconnue, tu peux enlever ton masque. Je sais bien que c’est toi qui as acheté les soixante premiers exemplaires de mon livre (et encore, les deux derniers sont des SP). Snif...

LE FUTUR
Quels sont vos projets et vos prochains personnages/ victimes ?

Bon, encore une question que je vous remercie de ne pas poser. J’ai bien tenté une héroic fantasy, il y a peu, mais la vessie de mon vieux complice Xavier Dollo a encore du mal à se réguler après qu’il en aie lu un bout. Mettons que pour l’instant, je suis dans l’expectative. Après un long temps de pause dans l’écriture (toutes ces nouvelles datent de plusieurs années), je pense que je vais m’y remettre doucement par le biais des nouvelles. C’est un format de texte où je me sens à l’aise. Après, ma foi, on verra bien.
Mmmh, des suggestions, dans la salle ?

(1) recueil de nouvelles, aux edition Black Coat Press (Rivière Blanche)
(2) une certaine Aster Maphannes
(3) Sortilèges, Ed. de l’Oxymore, coll Emblèmes n°2, 2001
(4) Anthologie "Le temps", Les vagabonds du rêve n°2, 2001

Voir la chronique de Damien Dhondt sur le livre d’Eric Boissau :
Le pouvoir des Maux chez Rivière Blanche


Retour au sommaire