SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Le Pouvoir des maux




"Le Pouvoir des maux "
de
Eric Boissau

Editeur :
 

"Le Pouvoir des maux "
de Eric Boissau



8/10

Les neuf nouvelles qui constituent ce recueil plongent le lecteur dans les malheurs des personnages d’héroïc-fantasy. Mais qu’ont-ils bien pu faire à l’auteur ?

Anges, démons & merveilles

- Avant de proclamer ta culpabilité, Balzefer, désires-tu ajouter quelque chose ?
- Heu... J’ai pas fait exprès ? hasarda le jeune démon.

Un apprenti ange et un apprenti démon doivent tous deux réussir leur mission pour passer au grade supérieur. Mais quand l’amour est en jeu rien ne fonctionne comme prévu, d’autant plus que les apprentis ne sont vraiment pas doués.

Contes d’argent

Il était une fois le pays de Chimères

Au pays de Chimères on y vit heureux et on travaille pour son plaisir, mais un original a eu l’idée de faire du profit.

Chienne de vie

- Qu’est-ce que c’est ? demanda une petite fille fraîchement éveillée qui se frottait les yeux en baillant.
- Heu... Je souhaiterais parler au terrible nécromant, s’il te plaît.
- Si c’est encore pour vendre des bidules et des machins, c’est pas la peine, hien ? On a déjà tout. Et en double, encore...
- Non, non, non. C’est pour l’exterminer.
- Oh ? Si c’est professionnel, c’est différent. Mais qui veut exterminer qui, au juste ?

Quand les habitants d’un village sont contrariés par les activités d’un nécromant, à qui s’adressent-ils ? Mais c’est évident : à un groupe d’aventuriers. En voici justement : ils ne sont pas vraiment compétents, mais il faudra bien s’en contenter.

Khorn le barbare

Fier et menaçant, Khorn de Tartland retrouva instinctivement la posture du dragon héroïque, attendant le choc frontal. Rien ni personne ne le ferait jamais reculer. Pas même une vingtaine d’ennemis armés jusqu’aux dents. Il n’avait jamais peur de rien et...
- Faudrait voir à ne rien exagérer, tout de même. Vingt, ça commence à bien faire.

Le principal problème pour les héros barbares ce sont les auteurs d’héroïc-fantasy qui passent leur temps à leur inventer des hordes d’ennemis. Il est donc logique que l’un d’entre eux manifeste sa désapprobation envers son rédacteur.

La mélodie du malheur

Le farfadet renfrogné, se dirigea vers son écritoire. Il prit le matériel adéquat, vint se replacer derrière son bureau. Il remonta ses lorgnons d’un geste sec et plongea une plume incisive dans l’encrier, après en avoir vérifié le piquant sur sa langue : on peut être un fonctionnaire infernal et conserver néanmoins une certaine idée de la conscience professionnelle.

Vouloir obtenir quelque chose des administrations est parfois cauchemardesque, mais que peut-on attendre de celle des Enfers ? Peut-être des éclaircissements concernant un certain joueur de flûte.

L’ironie des sorts

Brusquement le cadavre se mit à rugir d’une voix d’outre-tombe :
- Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel, à la fin ?

Menacé d’extermination par les Mages Noirs, la ville de Vodgbergëndern a décidé de faire appel à un héros. Ce sera Voltana alias "Lame ciselée qui fend la brise et fait sauter les têtes." Les héros barbares sont problématiques, mais cette fois il s’agit d’une héroïne qui néanmoins n’en a pas oublié d’être barbare. De toute façon il n’y avait personne d’autre de disponible.

Pour une poignée de Thuns

- Je trouverais une solution ! dis-je bravement, s’il le faut , j’invoquerais l’esprit du Nain Blanc et je l’adjurerais de nous venir en aide...
Un murmure d’admiration se peignit sur les faces de mes compagnons. Le Nain Blanc est la plus redoutable des divinités du panthéon nanique.

Face à la lente disparition de son peuple, Krögar VIII, dernier prince des Nains Thuniques de Sous le pain de Sucre, responsable sinon coupable, a décidé de partir en quête. Il va découvrir cette peuplade géante et extrêmement curieuse : les hommes.

Tombé de haut

- Considérant les crimes antérieurs du dénommé Simbel, dit le Veule, à savoir pour notre seule juridiction douze vols à l’étalage, sept escroqueries au mariage, six adultères avoués...
- Sept en fait.

Oyez l’histoire grotesque et grandiose de la Vassalie, rebaptisée l’Aérolithe. Ce territoire appartenant autrefois à la planète Gaia s’est mystérieusement élevé dans les cieux avec ses habitants. Quatre siècles plus tard ces derniers constatent un phénomène à la fois curieux et préoccupant. Leur pays a tendance à redescendre... assez vite. Ceci est en effet préoccupant. Bon, et maintenant qu’est-ce qu’on fait ?

Tyrannicides

Depuis presque une semaine, ils parcouraient le vaste monde en quête de la Venture. Depuis le jour, en fait où ils avaient assisté au passage d’une troupe de jeunes gens d’un hameau voisin qui partaient rechercher gloire et richesses à l’étranger. Les jeunes originaires de ce bourg avaient formé une compagnie en quête de cette fameuse Venture dont chacun parlait.

Le tyrannat de Xylonpayaga vient de connaître un évènement tragique. Son Tyran est mort. Il est donc nécessaire que quelqu’un se dévoue pour reprendre cette lourde charge.
Deux personnes y voient l’occasion d’élaborer une stratégie. Il s’agit Sémir Bartabass des intrigants néophytes, ainsi Binibès l’évêque de Zargos, dieu des catastrophes naturelles et de l’anarchie.
Mais c’est sans compter sur Mégoctezuma VIII (alias la Sérénissime Lumière de la Vaste Etendue Aride et Désolée qui Couvre le Pays). En effet, ce Tyran a beau avoir été momifié il y a 32 siècles, il est de retour et il n’est pas content.

Comme à son habitude, Eric Boissau se montre irrespectueux envers les héros de la Fantasy : qu’ils soient anges, démons, barbares ou aventuriers divers. Ils sont présentés sous un aspect extrêmement peu flatteur. Mais que peut-on attendre d’un auteur ayant évoqué les exploits d’un jeune sorcier à lunettes nommé Henri Pottier (1)... peut-être de continuer.
Un auteur à suivre.

Damien Dhondt

(1) Henri Pottier, prince des sorciers, Emblèmes n°2, 2001

Eric Boissau _ Le pouvoir des maux _ Préface de Fabrice Colin, Illustration Patrick Dumas _ Rivière Blanche n° 2026 (novembre 2006) _ Quatre des neuf nouvelles de ce recueil ont été prépubliées dans divers magazines (Newsbourse, Les Vagabonds du rêve n°3, Les anthologies "Royaumes" & "Fantasy"au Fleuve Noir), moyen format, 248 pages, 17 euros






Retour au sommaire