SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  Infos -  "La Sorcière sanglante" en DVD !


Article précédent :
Décès de Daniel Emilfork

"La Sorcière sanglante" en DVD !

Article suivant :
Banque de données sur le cinéma


LA SORCIERE SANGLANTE
de Antonio Margheriti - EDITION COLLECTOR

Sortie le 16 novembre 2006 en magasins.
Précommandes sur le site www.artusfilms.com

Synopsis : Au XVIème siècle, Adèle Karnstein est condamnée au bûcher, accusée d’avoir tué le comte Franz à l’aide de ses pouvoirs maléfiques. Sa fille aînée, Helen (Barbara Steele), tente de la sauver en accordant ses faveurs au comte Humboldt. Mais hélas, il est déjà trop tard. Avant de mourir devant les yeux de sa plus jeune fille, Elizabeth (Halina Zalewska), Adèle lance une terrible malédiction. Peu après, Helen est tuée par le comte Humboldt, qui craint les représailles de l’église pour le crime d’adultère. La malédiction s’opère, et une épidémie de peste s’abat sur la région. C’est dans cette ambiance lugubre que surgit Mary, d’outre-tombe, pour séduire Kurt (George Ardisson), le fils du comte...

DECOUVREZ UN CHEF D’OEUVRE DU FANTASTIQUE GOTHIQUE ITALIEN DES ANNEES 60 !

Notes : Chef d’œuvre absolu du cinéma d’épouvante gothique des années 60, « La sorcière sanglante » nous plonge dans un univers de poésie macabre et de malédiction. La reine du fantastique, Barbara Steele (Le masque du démon), interprète ici un personnage envoûtant, revenant de l’au-delà pour assumer sa vengeance. La mise en scène efficace d’ Antonio Margheriti (Danse macabre), les décors somptueux, un magnifique noir et blanc, et la rigoureuse reconstitution historique d’une époque trouble, font de « La sorcière sanglante » un classique.

Voici ce qu’Alain Pelosato écrit sur ce film dans son article "Monstres au féminin : fascination et horreur" inclus dans son livre : Le Cinéma fantastique et de SF en 2005 disponible chez l’éditeur Le Manuscrit  :
"La Sorcière sanglante d’Anthony Dawson (1964) (Pseudonyme d’Antonio Margheriti), dans lequel le réalisateur joue à fond sur la méthode gothique pleine de trajets des personnages dans des couloirs, cryptes et escaliers. Une fois de plus la sublime Barbara Steele donne au personnage qu’elle joue une telle substance que le spectateur tombe dans le panneau et accompagne la paranoïa du châtelain. La première scène est l’exécution d’une femme accusée de sorcellerie. Le bûcher ici est bien reconstitué comme il était dans la réalité : une vaste construction de fagots ; on y plaçait la suppliciée à l’intérieur et non dessus. Pour celles qui obtenaient l’indulgence on les garrottait avec une longue corde qui permettait de leur rompre le cou avant le feu... La scène de fin, avec son masque grotesque apparaît comme une parodie du film Le Masque du démon."

(I lunghi capelli della morte)
Un film de Antonio Margheriti
Italie - 1964
Avec Barbara Steele (Helen / Mary Karnstein), Giorgio Ardisson (Kurt), Halina Zalewska (Elizabeth Karnstein), Umberto Raho (Von Klage), Laura Nucci (Grumalda), Giuliano Raffaelli (Comte Humboldt), Nello Pazzafini (moine), Jeffrey Darcey (messager).

Les suppléments du DVD :

- "Entretien avec Edoardo Margheriti" (10 minutes)
Fils d’Antonio, Edoardo Margheriti a commencé très tôt dans le cinéma, en travaillant à de nombreux postes, dont celui d’assistant réalisateur, sur les tournages de son père. Il a également réalisé des films, dont « Cobra nero 3 ». Il est maintenant producteur pour la télévision italienne.

"Mon ami Nini, par Luigi Cozzi" (15 minutes)
Dans l’enceinte de son magasin culte Profondo Rosso , à Rome, le cinéaste nous dévoile quelque intimité de son ami « Nini ».

"Autour de la sorcière sanglante, par Alain Petit" (42 minutes)
Historien du cinéma et collectionneur, scénariste, dialoguiste, comédien, Alain Petit
a écrit, entre autres, "20 ans de western européen", et les "Manacoa files",
la plus grosse étude sur l’oeuvre de Jess Franco. En 1972, il a créé,
avec des amis, le magazine "Cinéma bis" dans "Vampirella".

"La sorcellerie : culte des ancêtres et des forces de la nature"
par Anne Ferlat (17 minutes)
Ecrivain, conférencière, Anne Ferlat a écrit des essais sur les traditions européennes
("Fées" aux éditions Pardès). Elle vient de terminer une thèse en sociologie
sur le retour aux religions de la nature.

Galerie de photos - Fiche technique - Filmographies - Livret de 8 pages

Edition digipack

Pour tout renseignement : contact@artusfilms.com

Artus Films
Le cinéma légendaire européen en DVD
9 rue Lakanal
34090 Montpellier
www.artusfilms.com





Retour au sommaire des infos ciné