SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Gracianne Hastoy


Interview de Gracianne Hastoy
Par Par Christophe Del Rosario

Dernier ajout : lundi 12 avril 2004

"Gracianne Hastoy"

Gracianne Hastoy est une touche à tout de l’écriture. Romans, nouvelles, poèmes, textes de chanson, cette jeune basque réussit à produire des œuvres de qualités malgré leur diversité. L’arrivée de son nouveau roman, Au paradis lutin, écrit en collaboration avec Jack Sigurson (voir SF Mag 32), donne l’occasion de découvrir cet écrivain qui a encore bien des choses à nous offrir.

Née le 24 septembre 1968, Gracianne Hastoy a passé son enfance au pays basque, identité locale qu’elle revendique fortement. Auteur de plusieurs nouvelles publiées dans un recueil comprenant également des poèmes et des textes de chansons intitulé Des pensées sans compter. Elle compte aussi trois romans à son actif : L’exutoire, Jugé par les siens (voir la critique dans SF Mag 27), et dernièrement Au paradis lutin.

Le premier de ces romans conte l’histoire d’une vieille femme qui retourne dans le passé pour soigner ses blessures avant de mourir. Dans le deuxième, un mort découvre avec stupeur qu’il doit passer devant le tribunal de sa famille avant que son sort ne soit scellé. Ces deux récits abordent les thèmes de la mort et de l’introspection, car la mort n’est pas présentée comme une fin mais comme une étape en soi. Dans Jugé par les siens, G. Hastoy offre sa propre vision de la résurrection qui traduit un certain optimisme, le héros étant capable de reconnaître ses erreurs et de les dépasser.

L’attrait du passé est une autre caractéristique de l’œuvre de l’auteur, impression renforcée par le sujet de son roman d’historique-fiction à paraître, le Chêne de Guernica. Ce livre raconte l’histoire d’une famille basque pendant la guerre civile espagnole. Bien que se situant en dehors de la littérature de l’imaginaire, ce livre contient tous les ingrédients chers à G. Hastoy : le pays basque, le passé, la mort.

Malgré le sérieux des thèmes développés, les récits ne sont jamais moroses ou décourageants. G. Hastoy use en effet à la fois de l’humour et de la mélancolie, au travers de textes à la teneur et au ton très différents. L’écriture féminine est riche, parfois ludique, parfois poétique. L’auteur propose les situations avec le recul nécessaire pour lui permettre de conserver le ton juste.

Avec Au paradis lutin, c’est un changement complet de décors, caractéristique des différents centres d’intérêts de G. Hastoy. Avec J. Sigurson, elle nous propose en effet un livre pour enfants (et grands enfants) joyeux et enlevé. Cela ne l’empêche cependant pas de donner quelques coups de griffes, en mettant en évidence certains échecs de notre société moderne, comme la solitude ou l’indifférence, sans pour autant adopter un ton moralisateur. C’est un livre qui procure une dose de bonne humeur malgré tous les tracas du quotidien.

N’hésitez pas à visiter son site pour en savoir un peu plus : gracianne.hastoy.online.fr
C. Del Rosario


Retour au sommaire