SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  The Queen


"The Queen" de Stephen Frears

Le 31 août 1997, la Princesse Diana meurt suite à l’accident de voiture survenu sous le pont de l’Alma à Paris. Si cette disparition plonge la planète dans la stupeur, elle provoque en Grande-Bretagne un désarroi sans précédent.
Alors qu’une vague d’émotion et de chagrin submerge le pays, Tony Blair, élu à une écrasante majorité au mois de mai précédent, sent instantanément que quelque chose est en train de se passer, comme si le pays tout entier avait perdu une soeur, une mère ou une fille.
Au château de Balmoral en Ecosse, Elizabeth II reste silencieuse, distante, apparemment indifférente.
Désemparée par la réaction des Britanniques, elle ne comprend pas l’onde de choc qui ébranle le pays. Pour Tony Blair, il appartient aux dirigeants de réconforter la nation meurtrie et il lui faut absolument trouver le moyen de rapprocher la reine de ses sujets éplorés.

Assumant mon côté pénible, je commence d’abord par râler pour le principe. Ensuite, je vous dirais ce que je pense de The Queen hors du contexte qui provoque mon énervement.

Ce film retrace un fait divers aux conséquences que je trouve démesurées. À mon avis, l’idée de construire ce long-métrage est complètement inappropriée. La mort provoquée par des conditions anormales et dramatiques, particulièrement lorsque que le décès survient en pleine force de l’âge, est certes choquante. Lorsqu’il s’agit d’une personnalité, les simples mortels dont je suis réagissent plus ou moins violemment : c’est un fait avéré par de nombreux exemples. Or, la mort de Diana a provoqué un choc puissant, pour moi, incompréhensible. Certes, elle soutenait des causes humanitaires en offrant son image : elle était la marraine d’UNICEF, par exemple. Cet engagement est une bonne chose. Mais, elle était loin d’être Mère Thérésa, Ghandi, Martin Luther King ou autres personnalités et anonymes - avec lesquels chacun d’entre nous est d’accord ou pas. Bref, elle n’avait pas, à mon sens, une réelle volonté d’apporter un soutien complètement désintéressé à son prochain. N’oublions pas qu’elle manipulait les médias, qu’elle menait une vie de people et que son arrivée au Ritz est un caprice de star. Pour résumer ma pensée à moi que j’ai en accord avec ma conscience : la mort est triste mais inévitable. Le décès d’une « jeunesse » est traumatisante. Celui d’un personnage public provoque une réaction du grand public. Mais, Diana n’ayant pas changé la face du monde (artistiquement, humanitairement, philosophiquement, politiquement, scientifiquement, ...), je ne comprends pas l’attitude du grand public face à l’annonce de sa disparition. À noter tout de même que cet événement contemporain a failli déclencher la chute de la monarchie britannique et a prouvé que Sa Majesté était complètement déconnectée de la réalité de ses sujets. C’est pourquoi je trouve la tendance télévisuelle et cinématographique à produire des fictions basées sur des faits réels est agréable.

Après avoir partagé mon agacement, The Queen !

La distribution est excellente. Le choix des acteurs est judicieux pour leur ressemblance physique aux individus qu’ils représentent et pour leur interprétation très juste du caractère des personnalités en question. Le scénario, à la limite du documentaire, reflète brillement une réalité sociale (un attachement), humaine (tristesse viscérale des Britanniques ; incompréhension de la famille royale) et politique (déconnexion de la classe dirigeante avec les « vrais » gens).

Genre : Drame Historique

Nationalité : Française, Britannique, Américaine

Réalisation : Stephen Frears

Casting : Helen Mirren, James Cromwell et Michael Sheen

Durée : 99 minutes

Année de production : 2005

Date de sortie : 18 Octobre 2006

Cécilia



Retour au sommaire