SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  ISLAND FEVER 4
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"ISLAND FEVER 4 "
de Joone
 

Catalogue (voir www.digitalplayground.com)

Interdit aux moins de 18 ans

3 DVD-9
Widescreen Edition, Anamorphique Widescreen
Date sortie DVD : 26/09/06
Photographie principale : 16/9
Mesure du DVD Anamorphique : 1.78
Mesure du DVD Letterbox : 1.78
Débit audio DTS : pas de piste
Débit audio : 384
Langues : Anglais en dolby digital 5.1
Sous titres : Aucun mais franchement on n’en a pas vraiment besoin...........
La nouvelle sortie de "Digital Playground" qui nous avait envoyé des titres tels que "Pirates" et "Forbidden Tales".. Du "X" avec ce petit "quelque chose en plus" qui les différencie de la production du "hard" en général. Ici c’est du "X" sans histoire ni scénario, à cette différence que le film a été tourné en décors naturels à Bora Bora et en Haute Définition avec un sens du visuel surprenant. On y découvre des prises de vue aériennes de Bora Bora ainsi que des îles en introduction des scènes à venir ou l’on y trouvera des "solos" de femmes (toutes évidemment plus superbes les une que les autres et magnifiquement photographiées, une sorte de "Playboy" ultra haut de gamme) ainsi que des couples dans leur intimité. Le tout est extrêmement bien filmé et ça ne tombe jamais dans le vulgaire. A Noter la totale absence de dialogues, le seul "son" étant les musiques de fond très bien adaptées à chaque scène ce qui ne rend pas embrassant en quelque sorte la vision des DVD si vous voyez ce que je veux dire.
Le 3eme disque est réservé aux suppléments et est proprement "délirant" et, parfois, à pleurer de rire dans son approche d’un "making off" ou l’on voit entre autres les pitreries et cabotinages de l’acteur Evan Stone qui ne se prend pas, mais absolument pas au sérieux Tout est prétexte pour rire et délirer. Certains acteurs pourraient en prendre de la graine.....Un disque de suppléments très, très drôle ce qui change dans ce genre et qui vaut à lui seul le détour. Avoir aussi les nombreuses séquences (hilarantes) ou la compagnie fait sa propre pub (Les séquences d’avions et les inserts numériques du biplan il fallait vraiment oser !!) et ou l’on n’a a peur de « déconner » "plein tube" pour un seul but : Le sourire aux lèvres du consommateur qui se dit que cette production "X" valait l’argent dépensé. Les fêtes approchent alors si vous connaissez des amateurs : Satisfaction garantie !!
"Digital Playground" a vraiment passé les échelons du "X" grand luxe et est devenu le leader d’un marché beaucoup plus important que ce que l’on pourrait croire.
Image :.................5
Son :.....................3

L’Image : A couper le souffle si je puis dire !!. Très haut débit vidéo (restant quasiment autour de 7 et + d’ou une compression plus que "béton"), couleurs quoique parfois stylisée à l’aide de filtres toujours parfaitement ajustés, contrastes, luminosité (Certains plans sur l’eau sont proprement sidérant et on retrouve même l’éclat de la réverbération solaire), aucun contour vidéo ni de pixel bref une image de référence, oui je dis bien "de référence". Fou, non ?. A noter de manière amusante le détail des plissements de la peau sur certains acteurs qui laisserait vraiment croire que c’est en haute définition "progressive"(720p ou 1080p). Quand on pense que l’image de ce DVD a été masterisé avec un soin absolu et que c’est du "X" il y a de quoi se poser des questions..... 5/5

Le Son : Bien que nous accueillant avec un logo "dolby digital" de haute facture dès la lecture des 2 DVD, c’est ici 6 pistes qui sont mises en oeuvre pour une restitution très agréable de musiques variées accompagnant chaque scène. Ici l’intérêt n’est ni dans des explosions ou autres (comme vous vous en doutez) c’est juste un accompagnement musical fort bien enregistré. 3/5

Les suppléments :
- Documentaire : Le tournage "X" derrière la camera
- Documentaire : Les confessions d’un tournage "X" : Est ce bien raisonnable ?
- Galeries de photos avec commentaire audio de l’équipe
- Le film "perso" de l’acteur Evan Stone ou "parodie de Lost à 2 dollars".
- Les moments sur l’île de "Bora Bora"
- Galerie de photos sur tout le tournage et le film
- Commentaire optionnel des acteurs sur le film
- Biographie
- Bandes annonces des autres films de "Digital Playground"
- Des arrières plans de bureau à downloader sur votre ordinateur

Marc Sessego

Andrée Cormier



Retour au sommaire