SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Tueuse de mages




"La Tueuse de mages"
de
Elaine Cunningham

Editeur :
Fleuve noir (28 mai 2003) - Les royaumes oubliés
 

"La Tueuse de mages"
de Elaine Cunningham



6/10

“ Tueuse de Mage ” est le premier roman d’une nouvelle séquence (intitulée “ Les conseillers et les rois ”) se déroulant dans les Royaumes Oubliés, l’univers le plus développé à l’heure actuelle de “ Donjons et Dragons ”.

L’action se situe dans le royaume d’Halruaa, où les magiciens ont le pouvoir. L’histoire se centre sur la classe de prestige des jordaini. Les jordaini sont une caste composée de personnes qui n’ont aucun pouvoir magique, mais qui au contraire y sont particulièrement résistants et dont la formation consiste à apprendre à pouvoir bloquer la plupart des sorts. Même si les mages ont le pouvoir dans le royaume d’Halruaa, ils prennent souvent comme conseiller des jordaini, qui forment une sorte de caste chevaleresque dont l’influence politique est loin d’être négligeable. Le héros de “ Tueuse de Mage ” se nomme Matteo.

Il a suivit avec son meilleur ami Andris la formation au collège des jordaini et ils sont les deux meilleurs de leur promotion. L’intrigue débute lorsque Andris est condamné à mort par une Tueuse de Mage (un ordre de juges qui vérifient que les jordaini sont bien dépourvus de tout don pour la magie), qui l’accuse de posséder en réalité des pouvoirs magiques. Or, le châtiment prévu pour un jordaini qui aurait dissimulé cela est la peine de mort. Andris est donc exécuté. Le décès de son meilleur ami sape la confiance de Matteo envers la structure sociale du royaume d’Halruaa, au moment même où il quitte le collège pour devenir le conseiller d’un mage influent. A son service, il découvre petit à petit que tout n’y est que complots et trahisons...

L’intrigue de ce roman tourne autour d’un laraken, qui se trouve dans le marais d’Aklhaur. Or, le laraken est un monstre redoutable dont la caractéristique principale est qu’il se nourrit de magie ! Les mages, aussi puissants soient-ils, sont donc particulièrement inefficaces face à un tel monstre. Nombre d’entre eux ont déjà péris dans le marais d’Aklhaur. On voit bien d’emblée la relation qui existe entre le laraken, qui est un monstre contre lequel les mages ne peuvent rien, et nos héros jordaini... “ Tueuse de Mage ” est un roman classique des Royaumes Oubliés, dont les scénarios sont surtout axés sur des complots et des intrigues plutôt que sur de l’action pure et dure.

Il faut apprécier les histoires où tout le monde tente de manipuler tout le monde et où le héros passe son temps a tenter de découvrir ce qui se passe et les secrets qu’on lui dissimule. On est donc loin du médiéval fantastique plein de bruits et de fureurs à la “ Conan le Barbare ”. Si le fait de développer la classe de prestige des jordaini est intéressant (ça nous change des classiques mages, guerriers, prêtres ou voleurs), le reste du scénario est sans grande surprise. Malgré une intrigue souvent tortueuse, certains éléments sont des véritables câbles dans l’histoire. “ Tueuse de Mage ” plaira sans aucun doute aux fans de “ Donjons et Dragons ”.

Il plaira aussi éventuellement aux fans de médiéval fantastique pas trop exigeants, à la recherche d’un roman de gare facile et rapide à lire. Il pourra servir de source d’inspiration pour un meneur de jeu qui voudrait écrire quelques scénarios se déroulant dans le royaume d’Halruaa, dont la description est particulièrement développée ici.

Jean-Michel Abrassart

Tueuse de Mage (Les conseillers et les rois n°1), Elaine Cunningham, Fleuve Noir (coll. : “ Les Royaumes Oubliés ” n°62), trad. : Isabelle Troin, 252 p..






Retour au sommaire