SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Cité Renversée




"La Cité Renversée "
de
Nicolas Bouchard

Editeur :
Les trois rives
 

"La Cité Renversée "
de Nicolas Bouchard



Nicolas Bouchard est un de ces auteurs qui, dans la discrétion, construisent une œuvre riche, variée et attachante, d’excellent niveau. Ses sources d’inspiration sont éclectiques et démontrent de sa part la curiosité pour aller explorer d’autres voies, une capacité à se renouveler, tout en ne cédant pas à la facilité.
Et la fréquentation d’un auteur curieux est toujours plus intéressante, pour un lecteur, car c’est l’assurance de nouveauté, de renouveau, de dépaysement, tant dans les décors que dans les thèmes, tant dans la façon de les aborder que de les traiter. C’est ainsi qu’après une trilogie remarquable de fantasy, une série de romans policiers historiques teintés de fantastique, se déroulant dans un décor limougeaud, il change d’horizon. Il place l’intrigue de son nouveau livre dans le Marrakech du 17è siècle, quand l’empire s’effrite et que le sultan Abd el Salek essaie de conserver le royaume en s’appuyant sur les grands dignitaires des provinces.
L’histoire est portée par deux personnages : Mohammed, le fils de Moulay El Sharif, qui est convié à suivre l’enseignement de l’université coranique et Fatima Bint Ahmad, une femme, professeur de droit coranique, qui sait lire entre les lignes des textes saints.
Mohammed se retrouve au premier plan quand, en arrivant vers la ville, il s’arrête pour admirer les fortifications et voit un homme tomber du haut du mur, comme poussé par quelqu’un ...d’invisible !
Le Caïd, le chef des gardes du palais, a du mal à croire la version du jeune homme. Mais, le mystère s’épaissit lorsque le témoin d’un second assassinat, un clochard, affirme n’avoir vu qu’un sabre s’abattre sur la victime. Mohammed partage son logement avec un groupe d’étudiants, qui comme lui, sont des fils de dignitaires réunis là. Il va se retrouver mêlé à une étrange coalition, alors que l’enseignement que lui dispense Fatima, pour le compte de l’université, lui fait remettre en question nombre de ses certitudes, de fondements sur lesquels il avait bâti sa vie.

Nicolas Bouchard a mené un travail considérable de documentation sur la lecture de sourates et de hadiths placés dans leur contexte et dans leur usage. Il reprend, par exemple, dans un chapitre, l’essentiel du Coran sur la place de l’homme et de la femme sur les rapports entre les sexes. Le Très Haut se méfiait de la concupiscence de l’homme. Il fait une démonstration pertinente sur les allégories, sur les représentations imagées de la réalité (que l’on trouve dans tous les textes saints). Il illustre la prudence nécessaire pour ne pas avoir une lecture primaire et prendre, sur certains points, ses désirs pour des réalités.

L’auteur construit une intrigue qui s’appuie sur des ressorts psychologiques crédibles, qui tiennent à la force de certaines personnalités. L’histoire est astucieusement présentée avec un fonds de fantastique, une tension et un suspense qui vont croissant jusqu’à une conclusion ... cependant rationnelle.
Il faut saluer la mise en oeuvre du magnifique personnage de Fatima Bint, mi historique, mi fictionnelle, qui entraîne l’adhésion.
Nicolas Bouchard signe, avec La Cité Renversée, un livre remarquable pour la qualité de son intrigue, la relation des convulsions d’un empire et l’exploration de textes de l’Islam.

Serge Perraud

La Cité Renversée, Nicolas Bouchard, Les trois rives, mai 2006, 348 pages, 20 €






Retour au sommaire